Instagram: Norman se fait pourrir par ses fans après un placement de produit un peu trop agressif

BOOMERANG Norman, le célèbre youtubeur aux dix millions d’abonnés, a fait la publicité d’une marque de montres sur Instagram. Ses fans n’ont pas vraiment apprécié…

20 Minutes avec agence

— 

Le 05 janvier 2012. Norman Thavaud, jeune blogeur de 24 ans, sevit sur la toile avec son blog de videos satiriques faites dans son appartement de Montreuil : http://normanfaitdesvideos.com .   
.  // Photo: V. WARNTER / 20 MINUTES
Le 05 janvier 2012. Norman Thavaud, jeune blogeur de 24 ans, sevit sur la toile avec son blog de videos satiriques faites dans son appartement de Montreuil : http://normanfaitdesvideos.com . . // Photo: V. WARNTER / 20 MINUTES — V. WARTNER / 20 MINUTES

Comme de nombreuses stars du Web, le youtubeur Norman a décidé de profiter de sa notoriété pour se lancer dans le placement de produits. Celui dont la chaîne compte plus de dix millions d’abonnés a publié sur Instagram une photo avec une montre Daniel Wellington au poignet et un code promotion qui permet d’obtenir une réduction.

« Je suis toujours à l’heure… des fois. Vas-y petit cadeau pour vous faire kiffer : Gagnez 15 % de remise sur toutes les montres @danielwellington jusqu’à la fin de l’année avec le code : NORMAN », indique la légende du cliché. Et bien sûr, sur chaque vente réalisée, le youtubeur touchera une commission.

« Stop au vendu, t’es un vendu »

Une opération qui a déçu de nombreux fans. « Stop au vendu, t’es un vendu », « Eh oui faut bien payer le loyer ! », « Il fait comme les gens de la télé réalité », « Un petit cadeau ? ! C’est le placement de produit qui te fait un petit cadeau », ont-ils dénoncé.

>> A lire aussi : Emissions, boîtes de nuit, publicité: Le business des candidats de téléréalité

Les candidats de la téléréalité sont en effet des habitués du placement de produits. Et pour certains, cela rapporte gros. Selon une enquête publiée en mars dernier par Public, Jessica des Marseillais toucherait 24.000 euros par mois et une grande partie de ses gains proviendrait des placements de produits sur les réseaux sociaux.

Mots-clés :