VIDEO. «Les Recettes Pompettes»: Quand Monsieur Poulpe propose un joint à Guillaume Canet

EMISSION Lors de l’émission précédemment pointée du doigt par le CSA, Monsieur Poulpe et Guillaume Canet partagent ouvertement ce qui ressemble fort à un joint…

20 Minutes avec agence

— 

Monsieur Poulpe propose un joint à Guillaume Canet dans un épisode des Recettes Pompettes. 
Monsieur Poulpe propose un joint à Guillaume Canet dans un épisode des Recettes Pompettes.  — Capture d'écran / YouTube

Accusée de « propagande en faveur de l’alcool », l’émission Les Recettes Pompettes avait déjà reçu fin 2016 un avertissement du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Mais le dernier épisode disponible sur YouTube depuis ce jeudi pourrait bien s’attirer une nouvelle fois les foudres de l’autorité, rapporte Le Parisien.

La raison ? Au cours du programme qui consiste pour l’animateur et son invité à cuisiner en état d’ébriété, Monsieur Poulpe a en effet proposé un joint à Guillaume Canet. A la 14e minute de l’émission, le présentateur prévient qu’il va se passer « un truc qu’on ne fait pas en télé, voire même en web voire même en n’importe quoi de ce qui est entertainment » avant de sortir ce qui ressemble fort à un joint.

Les deux protagonistes en arrière plan

Certes, la caméra s’éloigne ensuite des deux protagonistes pour montrer une intervention de Thomas VDB et Mathieu Madénian critiquant les personnes choquées par l’émission, produite par une filiale de Canal +.

Mais, derrière les deux comédiens, la vidéo montre que Guillaume Canet et Monsieur Poulpe allument et fument le joint, qu’ils s’échangent à plusieurs reprises au milieu d’une fumée de plus en plus épaisse.

>> A lire aussi : VIDEO. L'émission «Les Recettes Pompettes» fait bondir une association de lutte contre l'alcoolisme

« Ne soyez pas choqués (…) il y a pire »

« Ne soyez pas choqués par ce programme, il y a pire », explique Mathieu Madénian, qui affirme également que, derrière lui, ce n’est pas du cannabis que fument ses deux camarades et qu’il ne s’agit que de « buée ».

Mais vu le doute reste entier vu le concept de l’émission et le ton décalé et ironique du sketch. Reste désormais à savoir comment va réagir le CSA à ce que Le Parisien qualifie de « provocation supplémentaire ».