Zone Téléchargement: Un administrateur présumé mis en examen

JUSTICE Cinq personnes ont été placées en garde à vue lundi à Toulouse...

G. N. avec AFP
— 
Le site Zone Téléchargement est revenu en ligne le 29 novembre 2016, quelques heures après avoir fermé par la gendarmerie de Toulouse.
Le site Zone Téléchargement est revenu en ligne le 29 novembre 2016, quelques heures après avoir fermé par la gendarmerie de Toulouse. — F. R.

Un homme soupçonné d’être l’un des administrateurs du site de téléchargement illégal « Zone Téléchargement » a été mis en examen mercredi soir, à Toulouse, a-t-on appris auprès du parquet. Il est notamment poursuivi pour « contrefaçon », « blanchiment aggravé », « travail dissimulé », en bande organisée. Le parquet a requis son placement en détention provisoire.

Le parquet a requis son placement en détention provisoire, mais le mis en cause a sollicité un délai avant d’être présenté à un juge des libertés et de la détention, selon la même source. La présentation doit avoir lieu dans les quatre prochains jours ouvrés.

Trois personnes relâchées

Un second administrateur présumé, interpellé en Andorre dans le cadre d’un mandat d’arrêt international, était toujours mercredi « en attente d’extradition » vers la France. En revanche, trois autres personnes, qui avaient elles aussi été placées en garde à vue à Toulouse, ont été remises en liberté mercredi.

>> A lire aussi : Qui se cache derrière ces sites de téléchargement illégal?

« Zone Téléchargement » était une plateforme de téléchargement direct, qui proposait plus de 2,5 millions de liens vers de la musique, des films et des jeux, selon la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem), qui avait porté plainte contre le site en 2014. Il se rangeait à la 11e place des sites les plus fréquentés en France, toutes catégories confondues, selon l’outil de référencement Alexa.