Présidentielle américaine: Privée d'iTélé, Laurence Haïm impose son style sur Twitter

EMBED Malgré la grève à iTélé, et son soutien aux grévistes, la correspondante aux Etats-Unis Laurence Haïm poursuit sa couverture de l'élection américaine, un peu sur Canal+ et beaucoup sur Twitter, avec un style bien à elle...

V. J.

— 

Laurence Haïm, correspondante Canal+ aux USA et reine politicolol de Twitter
Laurence Haïm, correspondante Canal+ aux USA et reine politicolol de Twitter — CANAL+/CAPA

Mardi 8 novembre, tout le PAF se met en ordre de bataille pour couvrir le D-Day, le jour des résultats des élections US. Toutes les chaînes sauf iTélé, qui a renouvelé la grève pour une 23ème journée consécutive et dont la « Nuit américaine » a été annulée par la direction. Conséquence, la correspondante à Washington du groupe Canal +, Laurence Haïm, livrera ses incontournables « analyses lh » ailleurs. Au Grand Journal pour des duplex en direct de New York, sur Canal + à 22h50 pour son documentaire Showtime, mais aussi et surtout sur Twitter.

>> Clinton vs Trump: Au fait, comment ça marche la présidentielle américaine?

« J’aurais tellement aimé que l’on fasse tous ensemble cette nuit américaine »

Si la journaliste continue de travailler pour Canal +, c’est qu’elle considère qu’il y a un devoir d’informer. « Je souhaite être journaliste jusqu’au bout », déclare-t-elle à Franceinfo. Mais elle soutient « de tout coeur » les journalistes d’iTélé : « Je suis très américaine là-dessus, mon travail, c’est d’informer et de rendre hommage aux gens d’iTélé qui, en ce moment, comme moi, souffrent atrocement. (…) J’aurais tellement aimé que l’on fasse tous ensemble cette nuit américaine. »

C’est ainsi par une vidéo de soutien que Laurence Haïm a achevé la campagne électorale : « C’est le dernier meeting de cette campagne 2016, il est plus d’1h30, on est avec Donald Trump dans le Michigan, et j’avais envie de vous faire cette image, ma dernière campagne, mon dernier meeting, pour vous, iTélé. Vive le journalisme. »

>> Présidentielle américaine 2016: Quels défis pour ce prochain mandat?

Plus d’audience sur Twitter que certaines émissions à l’antenne

Un tweet de « fin », suivi une heure plus tard par un autre : « Fin de campagne et début bien sûr de la couverture résultats ici », le tout agrémenté d’emojis. Après quelques messages intempestifs, fautes de frappe, images floues et heures de sommeil, Laurence Haïm est sur le pont pour les résultats. Car la correspondante ne s’économise pas sur Twitter. « J’ai l’impression de faire plus d’audiences que certaines émissions qui ont été mises à l’antenne », commentait-elle ainsi mardi matin au micro deFrance Inter.

Si en trois mandats présidentiels, deux interviews avec Obama et nombre de duplex sur fond de Maison Blanche, Laurence Haïm est devenue la plus célèbre des correspondantes françaises aux Etats-Unis, elle s’est aussi imposée comme une reine du réseau social en 140 signes, avec 150.000 abonnés, 22.000 tweets et son style bien à elle.

>> Grève à iTélé: Le moral au plus bas, comment les journalistes (sur)vivent-ils?

Une liberté fantastique

Celle qui consulte ses mails deux fois par nuit (« pas question de passer à côté de breaking news envoyées par la Maison-Blanche ») n’a jamais caché son penchant, et son ambition, pour Twitter. « C’est l’avenir de l’information en continu, expliquait-elle début 2015 au magazine Elle. Il me donne une liberté fantastique dans mon métier : je décide de ma ligne éditoriale et je n’ai à supplier personne pour qu’on passe mes infos ! Mon objectif, (…) c’est d’y devenir la spécialiste française du Pentagone et de la Maison-Blanche ».

Mission accomplie, avec une méthode aussi pro que perso, et surtout originale et iconoclaste. Rien n’échappe à son regard d’experte et à la caméra de son smartphone : communiqué de presse, interview exclusive, analyse politique, classeur de la commission du congrès, arbre à la Maison-Blanche et même le thé du Président. Ces sont ces « détails » aussi futiles qu’essentiels qui ont fait sa gloire, honorée par un Top 10 sur Buzzfeed et même un compte parodique. A qui du vrai ou du fake, c’est parfois à s’y méprendre.

A quelques heures de l’annonce du 45ème président des Etats-Unis, Twitter ne bruisse pas encore des premiers chiffres, mais de remerciements de la part des téléspectateurs et des twittos. Quant à l’après-élection et sa situation à Canal +, Laurence Haïm reste vague et reprend pour elle, sur Franceinfo, la phrase « Un jour est une éternité » : « Pour moi, mercredi, c’est une éternité. »