Tinder va être interdit aux moins de 18 ans

RENCONTRES La catégorie spéciale pour les 13-17 ans, qui n'étaient autorisés à se rencontrer qu'entre eux, va être supprimée...

M.C.
— 
Une utilisatrice de l'application Tinder.
Une utilisatrice de l'application Tinder. — ROBIN UTRECHT/SIPA

A partir de la semaine prochaine, il faudra être majeur pour balayer à droite et à gauche sur Tinder. L’application de rencontres, qui serait utilisée quotidiennement par 10 millions de personnes, vient d’annoncer un durcissement de ses conditions d’utilisation.

« Sur une plate-forme qui a facilité 11 milliards de rencontres, nous avons la responsabilité d’évaluer en permanence les expériences offertes à nos utilisateurs », a déclaré dans un communiqué Rosette Pambakian, la vice-présidente de Tinder pour les communications, en expliquant vaguement la décision par « un certain nombre de facteurs ».

Les 13-17 ans priés d’attendre quelques années

Depuis son lancement en 2012, Tinder permettait aux 13-17 ans d’utiliser l’application tout en restreignant leurs rencontres potentielles aux personnes de la même tranche d’âge. Mais la vérification de l’âge se faisait uniquement en fonction du profil Facebook des nouveaux inscrits. Autrement dit, il n’était pas difficile de tricher sur son âge.

La nouvelle politique, qui ne devrait affecter « que 3 % » des utilisateurs selon Tinder, n’empêchera toujours pas les ados de mentir sur leur date de naissance, mais évitera au moins les inscriptions d’adultes qui se faisaient passer pour des mineurs dans le but de draguer cette cible.