VIDEO. «Running man challenge», le défi viral contamine les polices du monde entier

WEB Après les équipes de sport universitaires américaines, ce sont les services de secours du monde entier qui se filment en train d’effectuer leur version du «running man»...

B.D., M.D. pour la vidéo

— 

Capture d'écran d'une vidéo de la police néo-zélandaise relevant le «Runningman challenge».
Capture d'écran d'une vidéo de la police néo-zélandaise relevant le «Runningman challenge». — Facebook/New Zealand Police Recruitment

Une chanson, un pas de danse, une vidéo. Digne héritier du Harlem shake, le « running man challenge » est le nouveau défi viral qui agite… les services de secours du monde entier. Policiers – mais aussi pompiers-néo-zélandais, les célèbres « cops » du NYPD ou encore les policiers écossais se sont filmés en train d’effectuer leur version du « running man » – un pas de base du hip-hop, qui imite une personne qui court sur place.

La « dance battle » a commencé en Nouvelle-Zélande : les policiers locaux postant une première vidéo avec le hashtag #runningmanchallenge sur Facebook lundi dernier. Cependant, la compétition a commencé un peu plus tôt, aux Etats-Unis. Il y a plusieurs mois, deux lycéens, Kevin Vincent et Jeremiah Hall, se sont filmés alors qu’ils dansaient sur My Boo, de The Ghost Town DJs, un morceau datant des années 90.

Puis deux basketteurs de l’université du Maryland, Jaylen Brantley et Jared Nickens, ont fait de même, à de multiples reprises. Ils ont été imités par nombre d’autres équipes de sport universitaire américaines, et notamment les basketteurs de Cleveland, Kyrie Irving et Iman Shumpert le 28 avril dernier. Les footballeurs de Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang et Henrikh Mkhitaryan ont eux aussi relevé le défi le week-end dernier, tout comme une école de danse polynésienne ou des anonymes à-travers le monde.

Des pas et une musique qui ont ensuite inspiré la police néo-zélandaise, qui a défié de nombreux autres services de police de par le monde sur son post Facebook.

Un défi relevé haut-la-main. Même les élèves de l’école de police écossaise ou les pompiers néo-zélandais ont réalisé leur propre vidéo pour ne pas être en reste. Derniers en date : la police australienne, ce vendredi. On attend avec impatience que nos policiers et gendarmes relèvent le défi.