Les cinq conseils pour devenir le nouveau Jeremstar

TELEREALITE Ce mercredi, Jeremstar, le meilleur ennemi des stars de « Secret Story », « Les Anges » ou « Les Marseillais », sort son « Manuel pour percer »…

Clio Weickert

— 

Jeremstar sort «Téléréalité: Le manuel pour percer».
Jeremstar sort «Téléréalité: Le manuel pour percer». — Editions Hugo Image

« Vous pensez mériter la gloire ? C’est le cas. Je vous y aiderai. N’ai-je pas été mis sur terre pour ça ? ». Ce mercredi, Jeremstar, le meilleur ennemi des starlettes et des éphèbes du petit écran, présente Téléréalité : le manuel pour percer (aux éditions Hugo Image). Une compil de recommandations humoristiques et caustiques pour briller dans Secret Story, Les Anges ou Les Marseillais, et qui cache une critique acerbe de la téléréalité.

Un monde que le jeune homme de 26 ans connaît bien, puisque depuis 10 ans, il côtoie ces « stars du néant » comme il les appelle, balance du potin en veux-tu en voilà, et dévoile surla toile, les coulisses peu reluisantes de ces programmes. Et ça cartonne. Sur Twitter, Jeremstar compte plus d’un million d’abonnés, et idem pour Instagram et sa chaîne YouTube. Et ne parlons pas de Snapchat (JeremstarOff), où ce « parasite médiatique » tel qu’il se voit, est le français le plus suivi. Au vu de ce succès, à destination de toutes les petites « vermines » (ses amis dans son langage) en herbe, voici 5 conseils pour devenir le nouveau Jeremstar.

Conseil numéro 1 : Paris Hilton tu idolâtreras

Pour railler la téléréalité aussi bien que Jeremstar, il faut la connaître sur le bout des doigts. Chose facile si comme lui, vous avez grandi avec, et si comme lui, passé 15 ans, vous êtes toujours aussi friand de ce type de programmes. Etre Jeremstar, c’est aimer la téléréalité, mais aussi trouver un intérêt autre que divertissant à ces créatures médiatiques. Comme Paris Hilton par exemple. « Cette femme m’intriguait car même si elle brassait du vent, elle arrivait à générer un incroyable business », a-t-il confié à 20 Minutes. N’hésitez donc plus à vous lancer dans une thèse sur Afida Turner.

Conseil numéro 2 : Waterproof tu seras

La signature JeremStar, c’est la baignoire. Après s’être fait connaître en débarquant cul nu sur des plateaux télé, le jeune homme a inventé un concept qui marche du feu de dieu, l’interview dans un bain moussant. Si si. Pour preuve, Nabilla y est passée, Thomas également, Eddy de Secret Story, Shanna et Thibault des Anges 6 etc.

« J’adore prendre des bains », explique-t-il, « j’ai envie que mes invités soient à l’aise, et c’est aussi une manière de les mettre à nu ». Exit la belle douche à l’italienne, investissez dans une baignoire.

Conseil numéro 3 : La langue de bois tu n’emploieras pas

« Un candidat de téléréalité n’a pas de cerveau. Par définition, il ne réfléchit pas », écrit-il dans son livre. Jeremstar dit ce qu’il pense, et il est même adulé pour ça. « Aujourd’hui, je pense être le seul personnage totalement libre », estime-t-il, « et c’est ce qui a fait mon succès ce ton corrosif. Je ne suis pas là pour brosser les candidats dans le sens du poil, je suis là pour dire la vérité et prendre position ». Donc lâchez-vous, vous ne vous ferez pas que des amis, mais à en juger l’expérience de Jeremstar, dire ce qu’on pense fait du bien.

Conseil numéro 4 : Dans la peau d’un Julien Courbet tu te mettras

Mais Jeremstar n’est pas qu’une langue de vipère dépourvue de cœur. Bien au contraire, puisqu’une grande partie de son temps est consacrée à récupérer les starlettes sorties de Secret Story en miettes, les consoler et leur donner la parole. Tout comme dénoncer les comportements faux jetons de certains, ou mettre en garde la jeunesse des dérives de ce monde satanique. « Je ne peux pas encourager les gamines à aduler des cocaïnomanes ou des gens qui se battent ! », s’emporte Jeremstar, « et finalement, je suis un petit peu le Julien Courbet de la téléréalité qui répare les torts ». Retrouvez-vous donc vos enregistrements de Sans aucun doute, ça vous mettra sur la piste.

Conseil numéro 5 : A la téléréalité, ta vie tu dédieras

Pour réussir, « il n’y a pas 36.000 conseils » selon Jeremstar : le travail. Suivre des études, puis se donner à fond dans le boulot. Et derrière tout ça, un dévouement total à son métier. « Même si on pense que je ne fais que m’amuser, c’est un travail acharné et quotidien, précise-t-il, je dévoue toute ma vie à mon travail ». Et ne surtout pas oublier, « la téléréalité n’est pas un métier, on ne devient pas quelqu’un en restant enfermé dans une maison ». A méditer, pas si foufou que ça le Jeremstar.