VIDEO. L'émission «Les Recettes Pompettes» fait bondir une association de lutte contre l'alcoolisme

POLEMIQUE Le concept ? Une personnalité invitée doit préparer une recette de cuisine tout en buvant à intervalle régulier d’importantes doses d’alcool...

20 Minutes avec agences
— 
L'animateur Stéphane Bern dans l'émission Les Recettes Pompettes, dont la diffusion est prévue sur YouTube à partir du 13 avril.
L'animateur Stéphane Bern dans l'émission Les Recettes Pompettes, dont la diffusion est prévue sur YouTube à partir du 13 avril. — Capture d'écran / YouTube

Les Recettes Pompettes, une nouvelle série d’émissions dont la diffusion est prévue à partir du 13 avril, ne sont déjà pas du goût de tous. Le concept ? Venu du Canada, il consiste à inviter une personnalité, qui doit préparer une recette de cuisine tout en buvant à intervalle régulier d’importantes doses d’alcool.

La bande-annonce du premier épisode, fraîchement publiée, montre d’ailleurs l’animateur Stéphane Bern particulièrement joyeux à l’issue de l’émission. De quoi faire bondir l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie ( ANPAA), qui dénonce dans un communiqué « une apologie de la biture sur YouTube ».

« Par sa diffusion large sur YouTube, « Recettes Pompettes » sape les efforts de prévention et brouille tous les messages envers les personnes ayant une consommation déjà problématique », s’insurge l’ANPAA, précisant que la consommation d’alcool « cause chaque année la mort de 50.000 personnes, représente la moitié de la délinquance routière et est impliquée dans 200.000 faits de violences générales ».

L’Association, qui regroupe 1.500 professionnels ainsi que des bénévoles, a ainsi demandé « aux deux ministres de la Santé et de la Culture de faire cesser immédiatement ces émissions dégradantes qui incitent les jeunes à l’ivresse ».

>> A lire aussi : VIDEO. «Neknomination», le nouveau jeu d'alcool qui enivre Facebook

Actuellement, la diffusion sur le Web « permet de contourner les restrictions posées pour la télévision par la loi Evin et par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) » ajoute l’association de prévention, qui estime nécessaire une « régulation » du média internet sur la question de l’alcool.