Le PSG, «C à Vous» et Netflix détournent les nouveaux boutons Facebook

WEB La nouvelle fonctionnalité de Facebook, mise en place mercredi, a déjà suscité plusieurs parodies…

F.R.

— 

Détail d'un montage publié par le PSG à partir des boutons d'émotions de Facebook.
Détail d'un montage publié par le PSG à partir des boutons d'émotions de Facebook. — PSG

« Waow », « Grrr », « Ha ha ! »… Les nouveaux boutons d’émotions sont apparus sur Facebook il y a à peine 24 heures mais ils ont déjà été adoptés par les internautes. Et, forcément, les premiers détournements et parodies ont fait leur apparition.

Le Paris Saint Germain a commencé à chambrer Chelsea qu’il affrontera le 11 mars en 8e de finale de Ligue des champions.

L’énervement face au carton rouge de Zlatan Ibrahimovic, le désarroi après les buts de Cahill et Hazard et les battements de cœurs offerts par les buts de David Luiz et Thiago Silva… Le club francilien a utilisé les boutons de Facebook pour résumer le mémorable Chelsea – Paris du 11 mai 2015

Le pure-player Slate, lui, retrace les réactions d’un électeur de gauche au cours du mandat présidentiel de François Hollande.

Du « like » de 2012 à la tristesse de 2016 – la réforme du Code du travail – en passant par le « love » de 2013 – la promulgation de la loi « mariage pour tous » et le « wow » de 2015 – avec le débat sur la déchéance de nationalité…

Innocent crie au « scandale »

Netflix aussi a raconté une histoire en image avec les émojis du réseau social. Inutile de changer leur ordre : ils retranscrivent parfaitement l’évolution des sentiments des spectateurs face à leur série préférée.

Nouveaux boutons Facebook : à chacun son interprétation.

Posté par Netflix sur mercredi 24 février 2016

Euphorie, surprise, tristesse et frustration suscitée par le cliffangher de fin de saison… Les accros de Game of Thrones ou How to Get Away With Murder – ou, pour rester du côté de la plateforme vidéo House of Cards et Sense 8 – devraient sans peine s’y reconnaître.

Autre rebond marketing, celui de la marque de smoothies Innocent, célèbre pour les petits bonnets qui recouvrent les goulots de ses bouteilles.

L’enseigne plaisante en criant au plagiat et au scandale. Mais mercredi, elle avait aussi redessiné les petits boutons à sa sauce.

Réinterprétation toujours : Anne-Elisabeth Lemoine en plein fou rire, un baiser entre Jamel Debbouze et Pierre Lescure… C à Vous, l’émission de France 5, a proposé sa propre version de la nouvelle fonctionnalité du réseau social. Qui « like » le bouton Lapix ?