Le «FAVgate» pour les nuls

TOUCHE PAS A MON FAV Ce mardi, la disparition d'une petite étoile a ému des millions de twittos. Si vous n'avez pas compris pourquoi, ça se passe par ici...

Clio Weickert

— 

L'ex «fav» de Twitter
L'ex «fav» de Twitter — Capture d'écran Twitter

La Guerre des étoiles a bien eu lieu. Ce mardi, un événement notable dans l’histoire de Twitter a bien failli « casser l’Internet » : le « FAVgate ». Soit le jour où la petite étoile céda sa place au petit cœur, et où le « fav » dut s’incliner face au « like ».

Des milliers et des milliers de twittos ont été ravagés par ce bouleversement, un coup de poignard dans le dos pour certains, un grand vide pour d’autres. Petite session de rattrapage si vous n’avez pas encore saisi que cette journée doit être à jamais marquée par une croix blanche (ou pas).

>> A lire aussi : Twitter va remplacer les étoiles des favoris par des cœurs

« Fav » ?

Avant de se pencher sur l’ampleur de l’événement, il est essentiel de comprendre ce que signifie le « fav ». Pour les initiés, il s’agit de l’abréviation du terme « favori », l’une des fonctionnalités de Twitter, représentée par une petite étoile jaune. Au côté du bouton « retweet », le fav a une place de choix et permet une multitude de réactions aussi diverses que variées. Le fav permet de mettre de côté un tweet qui nous a attiré l’œil, de se faire mousser, de draguer, de clore une conversation, de rassurer, de sonder… une fonctionnalité fascinante de part sa polyvalence et sa gamme infinie de significations, tel que le souligne notamment Télérama. Une petite étoile tellement ancrée dans le quotidien des twittos que la plupart en a oublié que comme toute chose sur cette terre, rien n’est immuable. Et ce mardi, beaucoup ont enfin saisi le sens de cette célèbre citation: « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ».

« Fav » vs. « like » ?

Mais que s’est-il passé vraiment passé, cet après-midi du mardi 3 novembre 2015, à partir de 16h ? Tel un père indigne, sans aucune préparation psychologique, Twitter a décidé de se séparer de sa progéniture. Un peu comme dans A.I. Intelligence artificielle de Steven Spielberg, où la maman abandonne le petit enfant robot dans la forêt parce qu’il ne lui convient plus. Et tout ça pour quoi ? Pour le remplacer par un petit cœur rouge et renommer le « fav » en « like ». Un symbole beaucoup plus « universel » et « intuitif » selon Twitter. Et voilà notre fav sacrifié sur l’autel de la nouveauté, pas mieux traité qu’une vieille chaussette trouée.

Le « FAVgate » est déclaré

Une tourbillon de colère et d’indignation s’est alors répandu sur la toile, car Twitter avait oublier un petit détail avant de commettre cet acte irréparable : la fidélité de l’être humain (ou sa difficulté à tourner la page). Dans un même élan, des milliers de twittos se sont unis pour faire entendre leur voix et protester devant cette véritable injustice.

 

De nombreux soutiens qui ont même permis à la petite étoile d’y croire encore :

Certains ont appelé au boycott :

 

D’autres en ont profité pour faire passer des messages, du simple clin d’œil au véritable pied de nez :

 

Enfin, une poignée de courageux ont décidé de se résigner et d’accueillir à bras ouverts la nouveauté, d’autres ont découvert le pouvoir de la résilience.