«Call of Duty»: Activision simule une attaque terroriste pour promouvoir le nouveau jeu

BAD BUZZ Le compte Twitter officiel du jeu prétendait suivre en direct une série d’attentats à Singapour…

Benjamin Chapon
— 
Capture d'écran du compte Twitter officiel du jeu Call of Duty le 29 septembre 2015
Capture d'écran du compte Twitter officiel du jeu Call of Duty le 29 septembre 2015 — Activision

Call of Duty n’a pas visé juste. Activision, éditeur du jeu, a suscité une vague de réprobations après avoir mené une campagne de promotion virale du prochain volet de Call of Duty. Mardi, le compte Twitter officiel du jeu, relooké pour l’occasion en compte de site d’informations « réelles », prétendait suivre en direct une série d’attaques terroristes à Singapour.

Les tweets anxiogènes étaient illustrés d’images du jeu, vues réalistes d’une ville en proie aux explosions, pour narrer l’attaque puis l’instauration d’une loi martiale et d’une zone de quarantaine.

La campagne de promotion virale a duré trois heures et a été unanimement dénoncée comme « stupide » et « irresponsable » par de nombreux médias. Même les fans du jeu étaient circonspects. Si certains s’enthousiasmaient de la sortie prochaine d’un nouveau jeu, d’autres pointaient le manque de tact d’Activision. L’éditeur du jeu n’a pas souhaité réagir à la polémique.