Twitter part en guerre contre le plagiat de blagues

WEB Pour préserver les droits d’auteur, le réseau social bloque désormais les messages repris par des internautes qui ne citent pas leur source…

C.W.

— 

Le logo de Twitter, le 7 novembre 2013 à New York
Le logo de Twitter, le 7 novembre 2013 à New York — Emmanuel Dunand AFP

Twitter ne porte pas le plagiat dans son cœur. Pour défendre les droits d’auteur, le réseau social a décidé de s’attaquer aux copieurs. Désormais, la plateforme bloque les tweets des internautes qui reprennent à leur compte des tweets qui ne leur appartiennent pas, et qui ne citent pas leur propriétaire.

Chacun son tweet

S’approprier les bons mots ou les blagues d’autrui n’est plus toléré par Twitter. Pour lutter contre le plagiat, le réseau social bloque à présent les tweets chipés sur le réseau.. A l’origine de cette initiative, Olga Lexell, une auteure indépendante de Los Angeles. Après s’être fait « voler » plusieurs de ses messages, la femme a signalé le délit à Twitter. « J’ai simplement dit à Twitter qu’en tant qu’auteure indépendante, je gagnais ma vie en faisant des blagues et que j’utilisais parfois mes tweets pour les tester », a expliqué Olga sur le réseau début juillet. « J’ai ensuite expliqué qu’ils faisaient partie de ma propriété intellectuelle et que les utilisateurs en question n’avaient pas le droit de les reposter sans me créditer ».

Pour lutter contre ces violations – fréquentes sur le réseau social — de la propriété intellectuelle, Twitter a mis à disposition des utilisateurs un formulaire permettant de dénoncer ces vols de tweets.