Tendance US: Le «Dadbod», le corps de papa avec du muscle et du gras

SANTE Depuis une semaine, on ne parle que de ça outre-Atlantique...

Philippe Berry

— 

Zac Effron et Seth Rogen dans le film «Neighbors».
Zac Effron et Seth Rogen dans le film «Neighbors». — UNIVERSAL PICTURES

Messieurs, oubliez le «six-pack». Les abdos ciselés de Cristiano Ronaldo et manger du kale, c'est so 2012. Depuis 10 jours, l'Amérique et les réseaux sociaux célèbrent le «dadbod». Le corps de papa, c'est quoi? Selon un billet de l'étudiante Mackenzie Pearson, devenu viral la semaine dernière, il s'agit «d'un équilibre entre du bide et du muscle» porté fièrement même par les moins de 30 ans. Le «dadbod» dit: «Je vais à la gym de temps en temps mais je picole le week-end et j'aime manger de la pizza». Bref, c'est le corps du sportif qui se laisse aller ou du bon-vivant qui soulève de la fonte quand il a le temps.

Comme des images valent mieux qu'un long discours, voici quelques exemples:

Le dadbod de Jason Segel:

(UNIVERSAL PICTURES)

Chris Pratt n'a rien compris: il avait un dadbod ultime dans Parks&Rec et il a tout gâché en passant à moins de 10% de bodyfat pour son dernier rôle dans les Gardiens de la Galaxie.

(Reddit / Fiery_Unicorn_Turd)

Sur Twitter et Instagram

Les articles se multiplient dans les médias américains et les dadbods s'exhibent. Sur Twitter, chacun y va de sa photo, et sur Instagram, le compte Collegedadbods a plus de 16.000 followers.

 

"Why these Dad Bods look like they bout to drop the most fire album of 2015" thanks for the share @leesreb

A photo posted by CollegeDadBods™ (@collegedadbods) on Apr 1, 2015 at 1:00pm PDT

 

Selon Pearson, «les filles sont folles du dadbod car il est plus humain et plus naturel». «Personne n'a envie de faire un câlin à un caillou», plaide-t-elle.

Une tendance sexiste?

Evidemment, vu que l'on touche au corps, il n'a pas fallu longtemps avant de voir débarquer les réactions outrées. Pearson se fait attaquer car elle loue l'homme en léger surpoids comme faire-valoir. «On a l'air plus maigre à côté», justifie-t-elle.

Plusieurs blogueuses féminines dénoncent un «double standard». En substance, le gras est célébré chez l'homme mais la femme doit ressembler à Megan Fox ou à Jessica Alba et enfiler des pantalons de yoga Lululemon moins de trois mois après avoir accouché. Certaines tentent de contrer avec la tendance «mombod», sans grand succès.

Allez, je vous laisse, ma bière m'attend.