«How old»: Les internautes se ruent sur ce nouveau site qui devine l’âge à partir d’une photo

WEB Le jeu basé sur la reconnaissance faciale connaît un immense succès depuis plusieurs jours. Mais que deviennent ensuite les photos soumises par le public?…

A.G.

— 

Capture d'écran du site «how-old.net».
Capture d'écran du site «how-old.net». — Capture d'écran / 20 Minutes

Impossible désormais de mentir sur son âge? Le 29 avril, deux ingénieurs de Microsoft ont mis en ligne le site how-old.net, une interface de reconnaissance faciale qui permet de déterminer le sexe et l’âge d’une personne en soumettant sa photo ou en cherchant une photo d’elle sur Internet. Au départ, les salariés du géant américain s’attendaient à ce que cinquante personnes fassent le test pour voir. Au final, il y en a eu plus de 35.000 la semaine dernière, se sont-ils étonnés dans une note de blog.

De nombreux internautes se sont ainsi pris au jeu et ont fait part des résultats observés sur les réseaux sociaux. Si le site peut deviner l’âge exact d’une personne, il peut également donner dix ans de plus ou de moins. Pour les quarante ans du footballeur David Beckham, la BBC s’est ainsi amusée sur son site Internet à faire deviner l’âge de la star par le site à plusieurs moments de sa vie. Les nombreux tests laissent à désirer. A 18 ans, il en paraissait ainsi 31 selon How Old… Le site s’est toutefois rattrapé pour son anniversaire, lui donnant  37 ans à partir d’une photographie datant de mars 2015.

20 Minutes a fait le test avec des célébrités françaises. François Hollande s’est ainsi vu rajeunir de quatre ans. (Et pendant ce temps, l’émir du Qatar a 32 ans…)

L’animateur de D8 Cyril Hanouna, qui a en réalité 40 ans, est également rajeuni de quelques années.

Pour how-old.net, Karl Lagerfeld est une femme de 76 ans…

Photos ensuite effacées

Alors que les internautes s’amusent à soumettre des photos d'eux, Mashable met en garde. Sous le bouton qui permet de choisir un cliché, on peut lire la mention «ps. Nous ne gardons pas vos photos», or ce n’est pas exactement ce qui est marqué dans les conditions d’utilisation, fait remarquer le site spécialisé. Microsoft et ses sociétés affiliées s’arrogent le droit d’utiliser les documents soumis par les internautes.

Pour éteindre la polémique, Microsoft a précisé les conditions d'utilisation: «Non, nous n'archivons pas vos photos. Nous ne les partageons pas et ne les utilisons que pour deviner votre âge. Elles sont ensuites effacées.»