Complot, science, relativisme... Ce que révèle «l’affaire de la robe» dorée et blanche

POLEMIQUE A moins qu’elle ne soit bleue et noire…

Benjamin Chapon
— 
Images d'une robe dont la couleur a créé un débat mondial
Images d'une robe dont la couleur a créé un débat mondial — buzzfeed

On ne va pas vous refaire le topo, la planète entière ne parle que de ça depuis jeudi soir. Une photo de robe postée sur plusieurs réseaux sociaux a créé un débat mondial sans précédent pour savoir de quelles couleurs elle est. Certains la voient blanche et dorée, d’autres affirment qu’elle est noire et bleue. Quelques centristes de la chromo optent pour un marron et un bleu ciel.

Déjà, des dizaines d’hypothèses tentent d’expliquer la différence de perception d'une même image. On peut les classer en trois grandes catégories.

 

 

Nous sommes tous déficients neurologiques

La science est encore venue à la rescousse du monde, frappé de stupeur devant cette robe aux couleurs mouvantes. Des neurologues et des spécialistes en chromie ont été interrogés par plusieurs médias pour expliquer pourquoi des personnes perçoivent différemment une même image. C’est à la fois très simple, et très compliqué. Et en moins de douze heures, l’Internet mondial a déjà produit une littérature colossale sur le sujet.

L’hypothèse du complot mondial

Il faut le voir pour le croire: deux personnes devant un même écran montrant une même image s’accusent mutuellement d’être aveugles. Les débats sont très virulents. Mais si vous êtes seul devant votre écran, vous avez votre idée sur la couleur et ne pouvez tout simplement pas croire que d’autres personnes puissent la voir d’une autre couleur. Là, peut naître le début d’une théorie du complot. Les tenants du «bleu et noir» ont ainsi été accusés d’avoir monté un immense canular visant à rendre fous ceux qui voient la robe dorée et blanche. Une sorte d’immense hoax dont la visée finale serait révélée d’ici quelques heures.

Les ravages du relativisme

Depuis que l’affaire a éclaté, l’histoire a été réglée. La véritable robe a été découverte en vente sur Internet. Elle est bien bleue et noire. Mais la période de doute durant laquelle des millions de personnes à travers le monde se sont écharpées donne lieu à des analyses très poussées sur le relativisme. Plusieurs observateurs ont en effet expliqué que l’on pouvait avoir à la fois tort et raison, que tout cela était une question intime et qu’il fallait savoir accepter les différences de sensibilité sans trancher sur le «vrai» et le «faux». Le neurologue Oliver Sacks expliquait récemment que «nous vivons tous dans des réalités légèrement différentes, il faut savoir l’admettre pour instaurer la paix sociale.»

Bien sûr, ceux qui, depuis le début, voient la robe bleue et noire condamnent cette analyse et affirme que ceux qui la voient blanche et dorée, ou même beige, doivent admettre vivre dans un monde d’illusion.