Google va lancer des ballons dans la stratosphère pour apporter Internet partout dans le monde

WEB Le CNES, l’agence spatiale française, et Google ont signé un accord historique pour développer le réseau Internet mondial avec des ballons stratosphériques…

B.Ch.

— 

Le projet Loon de Google en Nouvelle-Zélande
Le projet Loon de Google en Nouvelle-Zélande — SIPANY/SIPA

Google a signé un accord historique avec l’agence spatiale française, le CNES, pour développer son projet Loon. L’objectif est de lancer des ballons dirigeables dans la haute atmosphère terrestre, probablement la stratosphère, qui servirait d’émetteurs de réseaux. Le CNES apporterait son savoir-faire notamment pour régler les problèmes de contrôle de trajectoire des ballons, alimentés par l’énergie solaire.

La technologie mise en place n’est pas particulièrement novatrice mais son usage l’est. Google espère apporter Internet dans des zones actuellement non couvertes et soigne également sa communication en expliquant pouvoir rétablir le réseau plus rapidement en cas de catastrophes naturelles, grâce à ses ballons.

Facebook dans la partie

«Cette idée peut sembler farfelue, mais elle repose sur des bases scientifiques solides», assure Google qui a déjà fait plusieurs essais en Nouvelle-Zélande.

Les géants de l’Internet se livrent actuellement une bataille technologique en ce sens. Facebook a récemment annoncé son souhait de lancer des drones à très haute altitude, également alimentés par l’énergie solaire, pour émettre sur toutes les zones du globe. Le groupe de Mark Zuckerberg voulait racheter la société Titan spécialiste des drones pour mener ce projet à bien. Mais Facebook s'est finalement fait griller par... Google.

De son côté, Google compte également travailler avec la Nasa et la société française Zodiac Marine, spécialiste des matériaux plastiques ultrarésistant.