100.000 abonnés à Netflix: «Je suis passé de l’âge de pierre au 21e siècle»

TÉMOIGNAGES Moins de trois semaines après son lancement, Netflix a conquis plus de 100.000 abonnés…

Adrien Chauvin
Il est possible de s'abonner à Netflix pour 7,99 euros par mois, l'offre peut aller jusqu'à 11,99 euros.
Il est possible de s'abonner à Netflix pour 7,99 euros par mois, l'offre peut aller jusqu'à 11,99 euros. — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Netflix ne compte pas s’arrêter là. Quinze jours après son lancement, le service américain de vidéo en ligne espère rattraper son retard face à l’offre Canalplay, qui compte 500.000 abonnés. D’ici un an, le catalogue de Netflix offrira 50% de contenus supplémentaires afin d’atteindre son objectif, s’installer dans un tiers des foyers français. Mission impossible? Les internautes de 20 Minutes nous donnent leur avis.

«C’est une honte pour ses concurrents directs»

Sofiane est abonné à Canalplay depuis plusieurs années, curieux de découvrir l’offre de Netflix, il a souscrit au mois d’essai. Après plusieurs utilisations, il ne s’attendait pas à une telle différence: «Certes le contenu n'est pas aussi riche, mais j'ai eu l'impression de passer de l'âge de pierre au 21e siècle avec Netflix.»

Contrairement aux autres services de vidéo en ligne, la quasi-totalité du contenu est disponible en HD mais aussi en 4K(UHD). «À l’heure de la démocratisation des écrans Ultra HD, c’est une honte pour ses concurrents directs», s’agace Sofiane. 

«Les menus sont beaucoup plus fluides et réactifs»

Hormis une petite panne qui avait touché certains utilisateurs de Netflix, en septembre dernier, «aucun bug n’est à déclarer», selon Dominique. Bien au contraire, les menus sont plus fluides et réactifs que ses concurrents: «D’habitude, les services de vidéo en ligne bug une fois sur quatre et les sous-titres cachent une partie de l’écran. C’était du grand n’importe et heureusement que Netflix est arrivé. Maintenant je ne regarde que leurs programmes.» 

Conquis dès sa première utilisation, Dominique n’a pas hésité à s'abonner à l’offre HD sur deux écrans (TV et iPad). Bien qu’il rappelle que le contenu est encore trop pauvre, la simplicité d’utilisation lui fait oublier ceci: «Lorsque tu regardes un programme et que tu dois l’interrompre, lors de ta prochaine utilisation tu reprends là où tu en étais. On peut suivre une série sur sa télévision et basculer instantanément sur son iPad. C’est très souple!»

«On ne peut pas télécharger le contenu»

Même si Philippe est satisfait des services de Netflix, l’obligation d’être connecté à Internet le freine un peu: «Je profite du mois d’essai, mais je ne souhaite pas m’abonner. La seule raison est qu’on ne peut pas télécharger le contenu. On est forcément obligé de regarder des films ou séries sur leur application. Quand tu n’as pas de réseau avec ton mobile, tu ne peux rien faire.»

Avec 100.000 abonnés, Netflix est encore loin de son concurrent direct Canalplay et de ses 500.000 fidèles. D’autant plus que le mois d’essai se finit bientôt pour certains, ce qui va obliger le service américain de vidéo en ligne à faire quelques efforts en plus.

>> Êtes-vous d’accord avec ces réactions? Netflix est-il le meilleur service de vidéo en ligne? Que doit-il encore améliorer? Pourquoi? Réagissez dans les commentaires ci-dessous…