Google envisage de signaler les demandes de droit à l’oubli

WEB Le géant considère la possibilité d'indiquer aux internautes que des résultats ont été supprimés sur demande de l'utilisateur et d'en connaître la raison...

Anne Demoulin

— 

Le moteur de recherche Google
Le moteur de recherche Google — Philippe Huguen AFP

Le géant américain Google a ouvert aux Européens la possibilité de demander à être «oublié» par ses services de recherche sur Internet, se conformant ainsi à une décision de la Cour européenne de justice. Si Google va oublier certains internautes, il ne manquera peut-être pas de le signaler.

Google pourrait mentionner les demandes de droit à l’oubli

Selon le Guardian, à la manière du message déjà diffusé en bas de page lors d’une demande légale, Google réfléchit à la possibilité d’indiquer aux internautes que des résultats ont été supprimés sur demande de l’utilisateur et d’en connaître la raison.

Lancé le 30 mai dernier, le formulaire de droit à l’oubli de Google a connu un vrai raz-de-marée. Vingt-quatre heures après avoir mis en ligne un formulaire permettant aux Européens de demander la suppression de certains résultats de recherche, la firme a reçu 12.000 requêtes.

Si la demande déposée par l’utilisateur est acceptée, Google supprimera les liens associés à un nom, mais pas le contenu, qui restera hébergé par le site cible mais sera sorti du référencement opéré par Google… enfin, presque.