Facebook lance son réseau publicitaire mobile

WEB Avec Facebook Audience Network, les annonceurs vont pouvoir diffuser de la publicité dans des apps partenaires...

P.B.
— 
Les trois formats du réseau publicitaire Facebook Audience Network.
Les trois formats du réseau publicitaire Facebook Audience Network. — FACEBOOK

Il est enfin là. Après plus de deux ans de tests ponctuels, Mark Zuckerberg a profité de la conférence F8 pour lancer le réseau publicitaire mobile «Facebook Audience Network», ou FAN. Au lieu de simplement pouvoir proposer des pubs dans le flux d'activité du réseau, les annonceurs pourront les afficher dans des apps partenaires ciblées par Facebook.

Facebook commence avec quelques apps partenaires comme le Huffington Post ou le Daily Mail et étendra la programme dans les prochains mois. Pour l'instant, il se concentre sur les pubs qui marchent le mieux sur mobile: l'installation d'apps («Essayez Beats Music») et la relance d'activité («Ça fait longtemps que vous n'avez pas ouvert Spotify»). FAN propose trois format de pubs: la bannière, l'écran de transition («interstitiel») ou le natif, intégré aux couleurs de l'app.

Défier Google

Pour Facebook, FAN va permettre de générer de nouveaux revenus sans augmenter la charge publicitaire du Newsfeed. Il va toutefois devoir affronter des systèmes bien en place comme ceux de Google (Display Network for mobile et Adsense) et de Twitter (MoPub). La guerre se joue surtout au niveau des prix et des chiffres de conversion (le pourcentage de personnes qui cliquent sur une pub, ou CTR pour «click-through rate»).

Facebook a un avantage sur ses concurrents: selon une étude de Jarain, son système d'identité sociale est le plus populaire en ligne avec 45% du marché, contre 35% à Google et 6% pour Twitter. A chaque fois qu'un utilisateur clique sur le bouton bleu «login via Facebook», l'app, ou le site, partagent des informations avec le réseau et vice-versa. De quoi, en théorie, l'aider à proposer de la pub mieux ciblée.

>> La présentation du service en vidéo