Quel test de personnalité êtes-vous?

WEB Les tests de personnalité se multiplient sur les réseaux sociaux…

Benjamin Chapon
— 
Vous êtes plutôt Arya ou Le Limier dans Game of Thrones
Vous êtes plutôt Arya ou Le Limier dans Game of Thrones — HELEN SLOAN© 2014 Home Box Office, Inc.

Quel super-héros êtes-vous? Quel ewok êtes-vous? Dans quelle communauté de communes de la Nièvre pourriez-vous vivre? Quel légumineux vous va le mieux au teint? Quel personnage de Marc Levy vous répugne le moins? Quelle plante verte est votre alter ego?

Popularisés et multi-diffusés par les réseaux sociaux, les tests de personnalité sont légion. Les fans de la série «Game of Thrones» par exemple n’ont de cesse de savoir s'ils sont plutôt la farouche mais tendre Daenerys, le cynique mais astucieux Tyrion ou la fragile mais rebelle Arya.

Maintenant que vous savez quel arrondissement parisien, quel apéritif et quel cheveu sur le crâne d’Homer Simpson vous êtes, il est temps de vous demander «Quel test de personnalité êtes-vous?»

1 — En moyenne, vous répondez à chaque question en…

a) Une seconde
b) Une seconde, puis vous changez de réponse, puis vous revenez à la première
c) Quatre seconde
d) Ben ça dépend de la quest… AAAAHH, «en moyenne», on te dit!!!

2 – Quand aucune réponse ne vous convient, vous répondez…

a) Au hasard
b) La moins mauvaise
c) La moins mauvaise en râlant
d) Vous abandonnez le test

3 – Quand un ami recommande un test «Quel aromate êtes-vous?»…

a) Vous lui faites remarquer que vous l’avez déjà fait et obtenu «sel de Guérande»
b) Vous espérez obtenir «poivre de Sichuan»
c) Vous tremblez d’obtenir «ketchup»
d) La moutarde vous monte au nez

4 – Vous avez obtenu «Ringo» à «Quel Beatle êtes-vous?»…

a) M’en fous, j’ai eu «Sean Connery» à «Quel James Bond…»
b) Vous ne «partagez pas» le résultat
c) Vous appelez votre psy pour une consultation d’urgence
d) Non, vous êtes George, point barre

5 – Vous vous lassez d’un test…

a) Au-delà de cinq questions (hum)
b) Au-delà de dix questions
c) Au-delà de vingt questions
d) Jamais. Finir ce test est un devoir sacré

6 – De retour de congé, vous avez raté le test qui a fait causer tout le monde cette semaine…

a) «Tu me traites pas de old, tocard, j’étais à L.A. pendant que t’étais à Meudon, OK?»
b) Vous vous rattrapez discrètement sur votre portable, aux toilettes
c) «Boh, j’aurais sans doute eu «Salsifis», j’ai rien raté»
d) «Non mais un test sur les fruits, sérieux?»

7 – La malédiction de la question 7, c’est…

a) Oui
b) Non
c) Salsifis
d) Un mythe

8 – Quand un test devient vraiment absurde, vous…

a) N’avez rien remarqué
b) En faites la remarque sur Facebook, lol
c) Levez les yeux au ciel mais pas les mains de votre clavier
d) Prenez un air navré et écrivez un mail incendiaire à l’auteur

9 – Les tests de moins de dix questions sont…

a) Les meilleurs
b) Une invitation à en faire un autre
c) C’est mieux quand ça tombe juste sur une décimale
d) Pas très sérieux

Majorité de a

Vous êtes un test de Buzzfeed. Vite faits, mal faits. Vous consommez les tests de personnalité à haute dose, aucun ne vous échappe et tout cela n’a aucune importance. C’est comme éclater les alvéoles du papier bulle, faire cliquer son stylo ou dire du mal du chef à la machine à café. Faut bien passer le temps.

Majorité de b

Vous êtes un test Facebook. Ces tests ne sont pas tant l’occasion d’en savoir plus sur vous («Ringo», sérieusement) que le moyen de faire rire vos amis et de vous faire mousser auprès d’eux. Vous savez bien que tout cela n’est pas très sérieux mais vous les utilisez pour dresser votre autoportrait social.

Majorité de c

Vous êtes un test de magazine féminin. Quelqu’un a passé du temps à créer ce test alors autant le faire sérieusement. Et comme vous croyiez qu’il s’agit d’une psychologue homologuée (et non un stagiaire en marketing), le résultat vous affecte. Heureusement, la plupart des tests ont des résultats positifs (à part la pénible expérience «Salsifis». Vous faites des tests pour améliorer votre estime personnelle.

Majorité de d

Vous êtes un test de l’Université de Stranford. Trois ans d’études ont été nécessaires pour établir les profils psychologiques qui résultent de ce test. Chaque réponse doit être très réfléchie. Parce que vous êtes un des glorieux soldats de la lutte de la science contre l’obscurantisme. La légèreté vous déçoit, la bêtise vous accable.