Polémique sur une vidéo de Rémi Gaillard à caractère sexuel

WEB L’humoriste montpelliérain est accusé au mieux de beauferie au pire d’incitation au viol…

Benjamin Chapon

— 

Capture d'écran de la vidéo de Rémi Gaillard, Free Sex
Capture d'écran de la vidéo de Rémi Gaillard, Free Sex — YouTube

Dans sa dernière vidéo en ligne, l’humoriste Rémi Gaillard mime des actes sexuels en pleine rue avec des inconnues. Grâce au principe de la profondeur de champ, le comique semble avoir des rapports sexuels avec des passantes anonymes.

La vidéo, particulièrement vulgaire et réservée par YouTube aux plus de 18 ans, a fait réagir de nombreux internautes. Plusieurs d’entre eux voient dans le sketch de Rémi Gaillard une incitation au viol par la banalisation des actes sexuels non consentis.

Pas assez de zizi

Rémi Gaillard n’a pas vraiment réagi à ces accusations si ce n’est en critiquant la pudibonderie de YouTube. L’humoriste prétend avoir essayé de poster sa vidéo sur le site de partage de vidéos pornographiques YouPorn qui l’aurait refusé parce qu’il n’y a pas de «zizi, foufoune, fellation, seins, orgasmes, levrette, brouette, quéquette...»

Outre les réactions de militants contre les violences sexuelles, la plupart des internautes s’étonnaient que certains ne découvrent que maintenant la beauferie de Rémi Gaillard, coutumier des vidéos à l’humour douteux et scatologique.

Plus de vues que de spectateurs

De «navrant» à «odieux, de «gros dégueulasse» à «abject et nuisible personnage», Rémi Gaillard et son sketch parviennent à faire l’unanimité contre lui.

Cette polémique permet à Rémi Gaillard de réussir un joli succès d’audience pour sa vidéo qui dépasse les 2,5 millions de vues, quelques semaines après l’échec commercial titanesque de son film au cinéma, N’importe qui, qui a péniblement passé la barre des 100.000 entrées.