Manuel Valls souhaite la création d'un outil mesurant la cybercriminalité en 2014

avec AFP

— 

Un homme pianote sur un clavier d'ordinateur.
Un homme pianote sur un clavier d'ordinateur. — VALINCO/SIPA

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a souhaité mardi la création en 2014 d'un outil statistique mesurant la cybercriminalité, à l'occasion du Forum international de la cybersécurité (FIC) à Lille.

«Je demanderai au chef du nouveau service de statistique ministériel dès sa prise de fonction en février de se prononcer» sur un indicateur visant à mesurer la cybercriminalité, a déclaré le ministre. «Il est grand temps d'améliorer la qualité, la disponibilité et la régularité des données publiques» sur ce phénomène «en pleine expansion», a-t-il ajouté.

>> Cybercriminalité: Une délinquance difficile à mesurer

«J'espère qu'au cours de cette année 2014 avec les moyens que nous avons donnés, nous allons mettre cet indicateur en place», a affirmé le ministre, relevant «l'importance de bien distinguer les différentes formes de délinquance sur le cyberespace».

Pour Manuel Valls, «face à une sphère virtuelle en mutation permanente, notre connaissance des usages et des menaces potentielles est indispensable». L'état doit faire face, selon lui, à «un phénomène complexe et global mal appréhendé par un droit peu adapté, soit en construction et souvent sans réelle cohérence».

Des propositions début février

Le ministre a assuré que l'État devait «assumer dans la sphère virtuelle comme dans la sphère réelle, la sécurité de leurs concitoyens et de leurs entreprises et plus largement des intérêts de la nation». Un groupe de travail se penche actuellement sur la cybersécurité et doit présenter ses propositions au ministre de l'Intérieur début février.