La vidéo publicitaire débarque sur Facebook

Anne Demoulin

— 

Illustration facebook.
Illustration facebook. — JOCHMANS / CLOSON / ISOPIX / SIPA

L’annonce était attendue: la vidéo publicitaire fait son entrée sur Facebook. Le réseau social américain va lancer une phase de test afin de permettre la lecture automatique des publicités au sein du fil d’actualité, a annoncé mardi sur sa page Facebook Business. Si ce test est concluant, Mark Zuckerberg devrait s’assurer de nouveaux revenus lucratifs.

Le son sera coupé

«Plutôt que d'avoir à cliquer ou à appuyer dessus, les publicités se lanceront automatiquement - sans le son. Si vous ne souhaitez pas la regarder, il suffit de continuer de parcourir votre flux d'actualité», explique le réseau social. Il faudra cliquer ou taper sur la pub pour entendre sa bande-son.

Une des nombreuses précautions que prend le réseau social pour ne pas risquer d’agacer ses utilisateurs. Ainsi, sur les smartphones et tablettes, les vidéos seront chargées en amont afin d’éviter des factures datas trop salées.

Bloquer les vidéos

Selon Time Magazine, il n’est pas impossible pour les connaisseurs d’empêcher les vidéos de se lancer automatiquement. Ces dernières sont en Flash par défaut, il suffira donc d’utiliser un bloqueur de contenus Flash à votre navigateur, comme ClickToFlash sur Safari ou FlashBock Sur Chrome ou encore Adblock.

Une publicité ciblée

La bande-annonce du film Divergente, dont la sortie est prévue en avril 2014, sera la toute première publicité déployée sur le réseau. La phase de test va s’étendre pour une période pour le moment indéterminée.

Le principal atout de Facebook est son excellente connaissance de ses utilisateurs. Le réseau social pourra proposer des campagnes très ciblées aux annonceurs. Ainsi, si vous avez «liker» des jeux vidéo, vous trouverez certainement prochainement des publicités pour des jeux vidéo dans votre fil.

Concurrencer la télévision

Selon des documents internes dévoilés par TechCrunch, «Il est fini le temps où les familles se réunissaient le soir devant la télévision, qui était leur fenêtre sur le monde», estime le réseau social. Facebook ambitionne donc de concurrencer des plateformes comme YouTube, mais aussi la télévision. Une opération juteuse, selon Le Monde, la publicité vidéo pourrait rapporter « 510 millions de dollars dès 2014, puis de 1 milliard de dollars en 2016 ».