4chan: Il diffuse en direct sa tentative de suicide, 200 personnes regardent

WEB Après avoir avalé des cachets et de la vodka, puis mis le feu à sa chambre, l'étudiant a été secouru par les pompiers...

P.B.
— 
Stephen, un étudiant canadien, a tenté de se suicider en direct sur Internet, le 30 novembre 2013.
Stephen, un étudiant canadien, a tenté de se suicider en direct sur Internet, le 30 novembre 2013. — LIVELEAK

Tout le week-end, les internautes ont essayé d'identifier «Toaster Stephen» pour savoir s'il avait survécu. Lundi, l'université canadienne de Guelph a confirmé qu'un étudiant de 20 ans avait apparemment tenté de se suicider sur le campus, notamment en mettant le feu à sa chambre. Selon le Guelph Mercury, il a été hospitalisé dans un état «sérieux» mais devrait s'en tirer.

«Hello /b/», écrit l'étudiant sur le populaire forum de 4chan samedi soir. «Nous y voilà. Je vais mettre fin à mes jours. J'ai passé la dernière heure à faire mes préparatifs et je suis prêt. Comme un vieux de la vieille présent sur 4chan depuis 2004, je veux rendre à la communauté ce qu'elle m'a donné de la meilleure des façon: je vais être un héros (en se suicidant, ndr) devant la caméra. La seule chose que je demande est que l'un de vous crée un site pour une diffusion en direct».

Le dortoir évacué

Un membre de 4chan crée alors une session sur Chateen, qui affiche vite complet avec 200 personnes connectées. Dans une vidéo de 40 minutes toujours disponible en ligne, on voit Stephen avaler des cachets, boire de la vodka puis mettre le feu à sa chambre. Alors que la fumée envahit la pièce, il se réfugie sous le lit et écrit «#imdead #omgimonfire, I'm f*ck3d» («je suis mort, oh mon dieu je suis en feu, je suis foutu»).

Des internautes le supplient d'arrêter mais la plupart l'encouragent et certains se plaignent de la mauvaise qualité de l'image. «La session est pleine, publiez une photo qu'on puisse voir», écrit un spectateur de cette cour des miracles. Quelques minutes plus tard, Stephen est secouru par les pompiers. Au total, 32 étudiants ont été évacués du dortoir, sains et saufs.