Snapchat aurait refusé une offre de 3 milliards de dollars de la part de Facebook

P.B.
— 
SnapChat, une app de partage éphémère de photos, fait fureur chez les ados.
SnapChat, une app de partage éphémère de photos, fait fureur chez les ados. — DR

«Tu sais ce qui est plus cool qu'un million de dollars? Un milliard de dollars», dit Sean Parker à Mark Zuckerberg dans le film The Social Network. Trois milliards de dollars, c'est encore plus cool, mais c'est pourtant bien la somme offerte, en cash, par Facebook que Snapchat aurait refusée, selon le Wall Street Journal.

Selon l'article, l'app qui permet d'envoyer à ses amis des photos ou des vidéos qui s'autodétruisent après quelques secondes est également courtisée par un groupe emmené par le distributeur en ligne chinois Tencent. Ce dernier voulait investir dans Snapchat, ce qui aurait valorisé la startup à quatre milliards de dollars. Non merci, a dit son cofondateur, Evan Spiegel, du haut de ses 23 ans. Selon le WSJ, Spiegel estime que Snapchat a la capacité de grandir davantage avant de penser à une vente ou une entrée en Bourse.

350 millions de snaps par jour

Pour l'instant, Snapchat ne gagne pas un centime et n'a pas encore dévoilé de business model. La nature éphémère d'une app de messagerie ne semble pas se prêter à la publicité, même si un système de snaps sponsorisés n'est pas exclu.

Si Facebook était prêt à casser sa tirelire, c'est que la croissance de Snapchat est phénoménale: lancé en 2011, le service compte plus de 100 millions d'utilisateurs et plus de 350 millions de snaps sont envoyés chaque jour: c'est six fois plus que le nombre de photos uploadées sur Instagram.