Un quart des 50-75 ans adeptes de sextos

A.L

— 

 Les 50-75 ans sont 24% à avoir envoyé des photos, SMS ou e-mails intimes. 
 Les 50-75 ans sont 24% à avoir envoyé des photos, SMS ou e-mails intimes.  — REX/Mood Board/REX/SIPA

Même les grands-parents s’y mettent. Selon une étude de McAfee («Fifty Plus Booms Online») menée sur 1.258 Américains âgés entre 50 et 75 ans, les «sextos» sont loin d’être réservés aux plus jeunes. Parmi les sondés ayant déclaré avoir accès à Internet sur leur téléphone, 24% ont déjà envoyé «des photos, SMS ou e-mails intimes».

Par ailleurs, un tiers de ces utilisateurs de smartphones ne les protège pas d’un mot de passe. «Ce qui vous donne d’autant plus de chances de tomber sur des messages de Maman ou Papa que vous auriez préféré ne jamais voir», souligne Atlantic Wire.

Addicts et moins vigilants

Ce manque de vigilance se retrouve aussi dans le domaine des données personnelles: plus de la moitié (57%) affirme avoir partagé des informations confidentielles en ligne: 52% ont donné leur adresse e-mail, 27% ont indiqué leur numéro de téléphone et 26% ont même communiqué leur adresse (en dehors des sites marchands où l’adresse est à remplir obligatoirement). «Les conséquences peuvent aller d'une simple amitié brisée à un risque d'agression», explique Robert Siciliano de McAfee, soulignant que les personnes âgées mesurent moins que les plus jeunes les risques en ligne.

Environ 88% se considèrent égaux ou plus à l’aise avec les nouvelles technologies par rapport à leur tranche d’âge: l’étude souligne ainsi une «attitude de plus en plus confiante» des 50-75 ans envers les nouvelles technologies.

Les sondés passent en moyenne cinq heures en ligne par jour. 80% des répondants ont dit être inscrits et actifs sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. Enfin, 80% des utilisateurs de smartphones et 43% des utilisateurs de tablettes publient des photos en ligne.