Suède: deux adolescentes condamnées pour diffamation sur Instagram

AFP

— 

«La plus grosse pute de Partille» (une ville proche de Göteborg) ou «Elle dit qu'elle est vierge mais sa chatte est si grande qu'on peut y mettre 154 ballons de basket». Tels sont deux des commentaires cités par l'acte d'inculpation. Deux adolescentes suédoises ont été condamnées mardi à de lourds dommages et intérêts pour avoir diffamé des congénères en les insultant avec des mots très crus sur le site internet Instagram.

Deux mineures condamnées à près de 65.000 euros de dommages

Ces deux prévenues mineures, dont la Justice n'a pas précisé l'âge, devront payer ensemble 15.000 couronnes à chacun des 38 plaignants, soit un total de 570.000 couronnes (près de 65.000 euros). Leurs parents devront payer «à concurrence d'un certain montant»  qui n'a pas été précisé, a indiqué la Justice dans un communiqué.

Une chasse à l'homme des lycéens pour retrouver l'auteur du compte Instagram

Entre le 16 et le 18 décembre, les deux condamnées avaient publié des photos de lycéens et lycéennes de Göteborg, accompagnées de commentaires injurieux sur des aspects supposés de leur sexualité. Ces commentaires avaient suscité des débordements à Göteborg, les lycéens se livrant à une véritable chasse à l'homme pour tenter de retrouver qui était derrière le compte Instagram en question.

Un établissement où la rumeur disait qu'un des auteurs des faits était scolarisé avait ainsi fermé pendant une journée Il aura fallu plusieurs mois d'enquête pour parvenir à identifier deux lycéennes, âgées de 15 et 16 ans selon l'agence de presse suédoise TT. L'une des deux prévenues a avoué, tandis que l'autre a nié jusqu'au bout.