Facebook aurait perdu des millions d'utilisateurs sur ses plus gros marchés

WEB «The Guardian» relaie ce lundi des chiffres de SocialBakers qui mettent en évidence un désamour du réseau social...

A.L

— 

L'application Facebook Mobile sur un smartphone fonctionnant sous Android.
L'application Facebook Mobile sur un smartphone fonctionnant sous Android. — Alex Segre / Rex /SIPA

Le déclin de popularité de Facebook, notamment auprès des jeunes, n’est plus à prouver. Mais il est difficile à mesurer. Ce lundi, The Guardian relaie les chiffres de SocialBakers selon lesquels le réseau de Mark Zuckerberg aurait perdu, sur les six derniers mois, neuf millions de visiteurs américains et deux millions de visiteurs britanniques.

Les exceptions brésilienne et indienne

Sur le seul mois de mars, Facebook aurait perdu six millions de visiteurs aux États-Unis (-4%) et 1,4 million en Grande-Bretagne (-4,5%). Mais le désamour concerne aussi le Canada, l’Espagne, la France, l’Allemagne ou le Japon, où Facebook compte parmi ses plus importantes communautés, note le Guardian, qui rappelle la concurrence des nouvelles plates-formes telles qu’Instagram ou Path, en nette progression.

Autre signe du déclin de Facebook: le temps passé sur le réseau se réduit. De 121 minutes en décembre 2012, celui-ci est passé à 115 minutes en février 2013, selon Comscore. Certains marchés ne sont toutefois pas concernés; SocialBakers constate ainsi la très bonne forme des marchés brésilien (+6% le mois dernier) et indien (+4% le mois dernier).

>> Les réseaux sociaux, déjà «old» pour les ados?