Le site Mediapart a été victime d'une attaque informatique

WEB Des relevés d'identité bancaire d'une «petite partie» de ses abonnés ont été volés, a affirmé le site d'information ce mercredi...

A.G.

— 

Les députés socialistes demanderont mardi une "résolution" pour créer une commission d'enquête parlementaire autour de l'espionnage présumé de journalistes travaillant notamment sur l'affaire Bettencourt, a indiqué lundi le sénateur David Assouline.
Les députés socialistes demanderont mardi une "résolution" pour créer une commission d'enquête parlementaire autour de l'espionnage présumé de journalistes travaillant notamment sur l'affaire Bettencourt, a indiqué lundi le sénateur David Assouline. — Martin Bureau AFP/Archives

Depuis la révélation de l’affaire Cahuzac, qui continue de secouer la sphère politique française, Mediapart fait l’objet de tentatives d’intrusion. Le site d'information l'a assuré ce mercredi, après avoir annoncé qu’il avait été victime d’une attaque informatique lundi. Une attaque qui a abouti au vol des relevés d’identité bancaire d’une «petite partie» de ses abonnés «parmi ceux qui payent par prélèvement automatique».

«Ce vol de données confidentielles est a priori sans conséquence, la possession d'un RIB n'exposant pas aux mêmes possibilités de fraude qu'un numéro de carte de crédit», veut rassurer Mediapart. Le site précise avoir voulu alerter ses abonnés «en toute transparence» et «par principe de précaution».

Mediapart a expliqué dans un communiqué qu’un pirate qui avait utilisé «un serveur anonyme étranger» est parvenu à s’introduire pendant quelques heures sur les serveurs du site. Aucun dommage n'a toutefois été provoqué sur les contenus et les contributions.

Le site d’information a déposé une plainte auprès de la Brigade d’enquête sur les fraudes aux technologies de l’information.