Avec Home, Facebook se construit une maison sur Android

HIGH-TECH Mark Zuckerberg a présenté une nouvelle expérience qui fait de Facebook le centre névralgique de l'OS de Google...

Philippe Berry

— 

Facebook Home, qui s'invite au coeur d'Android, a été présenté le 4 avril 2013.
Facebook Home, qui s'invite au coeur d'Android, a été présenté le 4 avril 2013. — DR

De notre correspondant en Californie

On attendait un Facebook phone, il y en aura finalement plusieurs. Jeudi, Mark Zuckerberg a présenté Facebook Home, une super app qui intègre le réseau social au cœur d'Android, via une nouvelle interface. Elle sera disponible en téléchargement à partir du 12 avril sur une demi-douzaine de smartphones récents.

>> Revivez la présentation ici

Facebook Home modifie notamment l'écran d'accueil du téléphone. A la place de l'habituelle grille d'apps, l'utilisateur navigue entre des photos plein écran et des updates de son réseau et peut directement interagir avec (like, commentaires etc). Un centre de messagerie unifiée agrège aussi bien les SMS que le chat Facebook. On peut y accéder d'un simple geste depuis n'importe où. Les apps classiques, elles, sont toujours là mais on les lance via un bouton spécial. Selon Mark Zuckerberg, «cette expérience se centre sur les gens et pas sur les apps».

Concernant les soucis autour de la vie privée, Mark Zuckerberg a expliqué que Facebook «collecterait des données sur l'utilisation» mais qu'elles seraient «anonymisées», sans donner plus de précisions. Home n'aura pas de publicités à son lancement mais pourrait en proposer par la suite.

Les tablettes plus tard

Le HTC First, un smartphone de milieu de gamme dévoilé jeudi, sera le premier à proposer Facebook Home. Les Galaxy SIII et IV, le Note II, les HTC One et One X suivront. Pour les tablettes, il faudra attendre «quelques mois».

Mark Zuckerberg a tenu à le souligner, «il ne s'agit pas d'un nouveau système d'exploitation» dérivé d'Android (''fork'', en VO geek), comme Amazon a pu le faire sur le Kindle Fire. Il a loué la «nature ouverte d'Android» qui a permis à Facebook d'accéder à des fonctions avancées du système. Pour proposer un équivalent sur iOS, il lui faudrait d'abord obtenir le feu vert d'Apple.

Si l'interface innove, l'analyste de Gartner, Van Baker, estime que Facebook «arrive trop tard». «Tous les téléphones actuels sont déjà des Facebook phones», note l'expert. Selon lui, les nouvelles fonctions n'ont un intérêt «que pour ceux qui vivent 24h/24 sur Facebook». Il conclut: «Les adolescents qui utilisent d'autres outils sociaux, comme SnapChat, continueront d'explorer d'autres options.»

>> Facebook Home en vidéo:

Un smartphone centré sur votre univers Facebook vous séduit-il? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.