Le site participatif «Les observateurs» de France 24 victime d'une cyberattaque

WEB Une attaque informatique revendiquée par une «Armée syrienne électronique» qui soutient le régime syrien...

A.G.

— 

Le compte Twitter des Observateurs de France 24.
Le compte Twitter des Observateurs de France 24. — CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

Après l’AFP, c’est au tour de France 24 de faire les frais d’une cyber-attaque signée l’ «Armée syrienne électronique». Lundi soir, le site de journalisme participatif de la chaîne, Les observateurs, et son compte Twitter, ont été piratés. «Notre site et notre compte Twitter @observateurs ont été hackés par une ‘Armée syrienne électronique’ qui soutient le régime syrien», peut-on lire sur la page Facebook des Observateurs de France 24. Cette «Armée» avait pris le contrôle des deux plate-formes, a précisé par la suite à l’AFP Julian Pain, responsable éditorial des Observateurs. «C'est la première attaque de ce type depuis l'ouverture du site en 2007», a-t-il ajouté.

Dans un premier temps, le site et le compte Twitter des Observateurs ont été bloqués. Mais ils sont de retour, d’après un message publié sur le site de micro-blogging.

Il y a quelques jours, le compte Twitter @AFPphoto a été victime de ces mêmes hackers, qui en ont pris le contrôle pendant près de deux heures, publiant des messages de soutien à Bachar al-Assad. Dans une dizaine de tweets, les pirates avaient notamment dénoncé les attaques de drones en Afghanistan et les activités des rebelles syriens avec le hashtag #FakeRevolution. Ils avaient également publié une photo de «Bernard-Henri Levy le sioniste».

Ce jour-là, l’AFP avait publié le tweet suivant pour en avertir les internautes: