Norman et Cyprien: «Les fans sont tellement adorables qu'on peut faire des bides, ils rigolent avec nous»

INTERVIEW Les deux amuseurs de YouTube achèvent une tournée en France avec leur bande de potes du Zapping amazing 2. Ils racontent l'aventure et leurs projets à «20 Minutes»...

Propos recueillis par Julien Ménielle

— 

Natoo, Hugo, La Ferme Jérôme, Kemar, Cyprien, Mister V, Julfou et Norman: toute la bande du Zapping amazing 2.
Natoo, Hugo, La Ferme Jérôme, Kemar, Cyprien, Mister V, Julfou et Norman: toute la bande du Zapping amazing 2. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Un an après leur première scène, Norman et Cyprien ont remis le couvert avec leur bande de potes Hugo, Kemar, Natoo, La Ferme Jérôme, MisterV et Julfou pour le Zapping amazing 2. Au programme: une tournée dans 6 villes de France, qui s’achève au grand Rex à Paris jeudi et ce vendredi, avec une dernière date diffusée en direct sur W9. Les deux compères ont répondu aux questions de 20 Minutes.

>> Toute la bande du Zapping amazing vous révèle ses secrets en vidéo par ici.

C’est quoi le zapping amazing 2?

Cyprien Originellement, ça s’est appelé «zapping» parce que c’était une soirée lors de laquelle on diffusait toutes nos vidéos, connues ou en tout cas celles que les gens avaient envie de revoir. Ça a très bien marché mais ça a muté. On s’est dit: «Imagine: on fait ça mais avec que des vidéos que les gens n’ont jamais vues et beaucoup plus de stand-up.» Voilà, c’est comme le 1, mais en mieux.

Passer du confort de sa chambre avec sa caméra à la scène, ce n’est pas trop stressant?

Norman Pour le premier Zapping amazing, j’avais le stress de ma vie. Je n’étais jamais monté sur scène et je me suis retrouvé devant 3.000 personnes. Et ça a été une révélation parce que ça s’est hyper bien passé. Depuis, j’ai eu l’occasion de monter sur scène et de tester quelques vannes dans des petites salles et maintenant ça m’amuse vraiment.

Cyprien On a tous fait un peu de scène pour se forger un peu. Et puis pour le Zapping amazing, les fans sont tellement adorables qu’on peut faire des bides, ils rigolent avec nous. Bon, il y a aussi le live sur W9, il faudra qu’on soit carrés. Mais la tournée nous permet de nous roder, et de faire des petites modifs, comme faire plus long sur une blague qui a bien marché.

Y aura-t-il un zapping amazing 3?

Cyprien On en parle souvent, comme si c’était naturel : on se dit: «Ouais on fera ça pour le 3». Mais à la base, le Zapping amazing 2 n’était même pas prévu, ça s’est décidé sur un coup de tête. Peut-être que ça se passera comme ça aussi pour le 3.

Norman, tu as un premier rôle au cinéma dans «Pas très normales activités» de Maurice Barthélémy. Pas trop la pression?

Norman Non parce que je ne lis pas trop ce que pensent les gens, c’est juste une cour de récré. Ca m’amuse de faire un film avec Maurice Barthélémy, qui est pour moi un mentor. C’est une aventure personnelle, et bien sûr j’aimerais bien que ça plaise aux gens parce que je me suis éclaté à le faire mais je n’ai pas plus la pression que ça.

Vous écrivez un film ensemble, encore une étape supplémentaire...

Norman C’est encore un autre délire, une nouvelle aventure. C’est cool parce qu’on a fait ça avec notre humour, nos délires personnels. Un peu comme une vidéo en version XXL.

Cyprien Je ne sais pas s’il y a vraiment un système de palier, d’étapes. Pour moi tout se mélange un peu. Je prends autant de plaisir à faire mes vidéos, et j’en suis tout aussi fier que du script qu’on a écrit avec Norman. Je n’ai pas envie de me dire «maintenant je suis dans le cinéma», j’ai envie de tout faire.

Les comiques qui se lancent dans le cinéma, ça ne marche pas toujours très bien. Ça ne vous fait pas peur?

Cyprien Non. Parmi mes films préférés, il y a La tour Montparnasse infernale, d’Eric et Ramzy ou le premier film de Maurice Barthélémy Casablanca Driver. Si je fais un film qui ne marche pas bien mais qui me ressemble et qui est culte pour un certain nombre de personnes, ça me va. Mais j’espère quand même que les gens vont venir votre Le Club (le nom de leur film, ndlr).

Vous vous voyez faire quoi dans cinq ans?

Cyprien Cheminot. Non, je ne sais pas... Peut-être un autre film, si on a encore des idées, avec Norman, peut-être. Et j’espère que je sortirai toujours des vidéos sur Internet, sans doute avec un format différent.

Norman J’aimerais bien pouvoir continuer le cinéma, si j’en ai encore la chance, parce que c’est une vraie consécration d’en faire. Et puis pouvoir m’exprimer de façon plus intimiste, sur le Net parce que j’aime faire ça et j’espère que j’aurai toujours des trucs à raconter.