Twitter: Un faux compte annonce la (fausse) mort de J.K Rowling

WEB La fausse nouvelle répandue ce mercredi après-midi sur Twitter a semé le doute chez les fans...

A.L
— 
J.K. Rowling, auteure des livres «Harry Potter».
J.K. Rowling, auteure des livres «Harry Potter». — David Fisher / Rex Feat/REX/SIPA

Non, J.K Rowling n’est pas morte. Pas plus que Bernard Montiel, Rihanna, Jean Dujardin et tous ceux que Twitter a fait mourir ces dernières années. Le porte-parole de l’écrivain a formellement démenti la «rumeur complètement fausse» qui s’est répandue cet après-midi sur Twitter à partir du compte de John le Carré… qui était lui-même un fake. «Une terrible nouvelle. Mon éditeur m'a téléphoné pour m'annoncer que J.K Rowling est morte dans un accident. Il y a quelques minutes. Je n'ai pas de mot!» tweete le compte @JLecarre, désormais suspendu. Apparu sur les timeline de ses 2.400 followers, le message a aussitôt été retweeté 150 fois. De quoi semer au mieux le doute et au pire la panique chez de nombreux fans, un peu partout dans le monde.

 «Twitter marche vraiment bien pour les morts»

Il y avait pourtant de très bonnes raisons de ne pas y croire, comme le souligne le site américain Atlantic Wire. D’abord, au-delà du fait que le compte avait été créé il y a seulement quelques jours, si J.K Rowling était réellement morte, pourquoi John le Carré aurait-il été le premier à annoncer la nouvelle? Les deux écrivains ne partagent même pas le même éditeur. Ensuite, le «l» de le Carré s’écrit en minuscule, comme l’a précisé l’agent de l’écrivain. C’est donc un «fail» de l’auteur du «fake»… Et enfin, des phrases comme «une terrible nouvelle» et «mon éditeur vient de m’appeler» ne correspondent pas au style de le Carré, habituellement plus soutenu, ajoute Atlantic Wire. 

Mais alors que de nombreux fans commencent à crier au «fake», le compte Twitter de @JLecarre insiste avec un second tweet. «L'éditeur de Rowling a confirmé. J.K.Rowling est décédée. Un communiqué de presse va être bientôt publié. S'il vous plaît, attendez cette annonce officielle.»

Selon The Atlantic Wire, le «fake» pourrait être une récidive de Tommaso De Benedetti, auteur il y a peu du faux compte de Philip Roth et qui affirmait récemment au Guardian «Twitter marche vraiment bien pour les morts», en expliquant son mode opératoire pour diffuser l’annonce de fausses morts comme celle de Fidel Castro ou d’Almodovar.