Des majors américaines réclament plus de 900.000 euros à un internaute Français

PIRATAGE L'homme de 24 ans qui réside en Charente-Maritime a administré un site de téléchargement illégal entre 2008 et 2011, sur lequel étaient mis à disposition des internautes 2.000 films, séries et documentaires...

A.G.
— 
Un homme pianote sur un clavier d'ordinateur.
Un homme pianote sur un clavier d'ordinateur. — VALINCO/SIPA

Marc, 24 ans, informaticien en Charente-Maritime, s’est attiré les foudres de plusieurs majors du cinéma américain et de deux syndicats français de l’industrie du film pour avoir mis à disposition des internautes des films, séries et documentaires pendant trois ans. Son site, mania.fr, proposait près de 2.000 œuvres en téléchargement ou en streaming, au moment où il s’est fait repérer par l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa). Selon les enquêteurs, 1,7 million de personnes avaient visité son site entre 2008 et 2011.

Le jeune homme a dû se rendre au tribunal cette semaine pour affronter un avocat de la Paramount, de la Warner et de la Twentieth Century Fox, indique Sud Ouest, qui raconte son histoire. Le préjudice pour ces clients s’élève à plus de 900.000 euros, a estimé l’avocat, et aussi «à quelques milliers d’euros» pour le syndicat de l’édition vidéo numérique (SEVN) et la Fédération nationale des distributeurs de films (FNDF). Le quotidien régional indique que le substitut du procureur a réclamé de son côté un an de prison avec sursis et la confiscation de son matériel informatique. Le Charentais est également accusé d’avoir voulu se faire de l’argent grâce à ce site. Il y avait placé des bannières publicitaires et fait des demandes de dons auprès des internautes. Le délibéré sera rendu le 4 octobre prochain.