Finistère : Le phare de Kermorvan, le plus occidental de France continentale, à nouveau visitable

PATRIMOINE La tour de 20 m était restée fermée pendant 30 ans

20 Minutes avec agence
— 
Il faut gravir 77 marches pour accéder au sommet du phare de Kermorvan.  Photo d'illustration.
Il faut gravir 77 marches pour accéder au sommet du phare de Kermorvan. Photo d'illustration. — GILE MICHEL/SIPA

Le phare de Kermorvan, situé au Conquet (Finistère) accueille des visiteurs tout au long de l’été. Le fameux bâtiment carré haut de plus de 20 m a en effet rouvert ses portes au public après être resté inaccessible pendant 30 ans. Pendant cette période, le phare construit en 1843 a fait l’objet d’une rénovation, raconte France 3 Bretagne.

Son éclairage a par exemple été automatisé en 1994. Ce système avait été retiré du bâtiment et placé à l’abri pendant la Seconde guerre mondiale. La tour a cependant finalement été une des seules à ne pas être la cible de bombardements en 1944.

Rénovation et sécurisation

Le phare de Kermorvan est pourtant facilement repérable puisqu’il s’agit de la construction de ce type située le plus à l’ouest de la France métropolitaine continentale. Outre une rénovation, la tour vieille de 173 ans a subi des travaux de sécurisation. Ils permettent notamment aux touristes de gravir sans danger les 77 marches qui mènent à son sommet.