Roissy-Charles-de-Gaulle : La présence d’un teckel à bord retarde le décollage d’un vol Air France

PASSAGER CLANDESTIN Les maîtres du chien ont dû quitter l'appareil et leurs bagages ont été sortis de la soute, retardant le décollage vers l’Écosse

20 Minutes avec agence
— 
Le chien avait été dissimulé dans un grand sac en plastique pour être introduit en cabine.
Le chien avait été dissimulé dans un grand sac en plastique pour être introduit en cabine. — Sandra Mailer/Shutterst/SIPA

Le vol Air France 1486 reliant l'aéroport francilien de Roissy (Val-d'Oise) à Edimbourg (Royaume-Uni) a décollé, samedi, avec 40 minutes de retard à cause d'un chien. Deux passagers ont, en effet, réussi à introduire leur teckel à bord en le dissimulant dans un sac en plastique, raconte Le Parisien. Leur manège a été rapidement mis au jour par une hôtesse de l'air.

Les propriétaires obligés de désembarquer

Il faut dire que la grande poche dans laquelle se trouvait l'animal s'est mise à bouger. Les maîtres, une Russe et un Américain, ont été contraints de quitter l'appareil en compagnie du teckel. Pour répondre aux standards de sécurité, leurs bagages ont été localisés et sortis de la soute, empêchant l'avion de décoller à l'heure de l'aéroport Charles-de-Gaulle. Si le chien était arrivé en Ecosse sans être repéré, Air France risquait une lourde amende.

La compagnie aérienne autorise en effet les petits chiens à voyager en cabine. Le Royaume-Uni impose en revanche aux animaux arrivant sur son territoire un strict contrôle et une période de quarantaine. « La dame était en larmes, déplore le personnel. C’était dur. Mais on ne pouvait pas faire autrement », a témoigné un membre du personnel.