Provence : La Sainte-Victoire, muse des peintres et chef-d’œuvre de la nature

ESCAPADE Éblouissante sous le soleil estival, la Sainte-Victoire domine l’arrière-pays aixois. Un colosse minéral qui inspire depuis toujours artistes et promeneurs

Jean-Claude Urbain pour 20 Minutes

— 

Près de 80 tableaux signés Paul Cézanne font trôner la Sainte-Victoire dans les collections du monde entier.
Près de 80 tableaux signés Paul Cézanne font trôner la Sainte-Victoire dans les collections du monde entier. — Jean-Claude Urbain

Si les plus grands musées du monde se partagent les huiles et les aquarelles de Paul Cézanne, la Provence, elle, conserve son égérie : la Sainte-Victoire. Bleue, grise, orange ou rose selon l’heure et l’humeur du ciel, cette montagne est un spectacle vivant. Ses couleurs versatiles, qui fascinèrent le peintre, continuent d’envoûter artistes en herbe et randonneurs. À partir d’Aix-en-Provence, au fil des postes où Cézanne posait son chevalet, il est possible de rejoindre Le Tholonet pour se lancer à la conquête de ce géant de calcaire, culminant à 1.011 mètres au pic des Mouches.

Les chemins de Roques-Hautes avancent vers la face de la montagne immortalisée par le peintre.
Les chemins de Roques-Hautes avancent vers la face de la montagne immortalisée par le peintre. - Jean-Claude Urbain

Sur les hauteurs ombragées du petit village, le domaine départemental de Roques-Hautes héberge un gisement d’œufs de dinosaures, lui aussi mondialement réputé. La campagne alentour, couverte de pins et de genévriers est le poumon d’Aix-en-Provence. Les chemins pédestres tracent des rides sinueuses dans ces vallons d’argile sanguine et se rejoignent au barrage Zola. L’ouvrage rappelle qu’en Provence, l’eau est un trésor.

Conçu par François Zola, le père de l’écrivain, c’est l'un des premiers barrages en voûte de France. Son réservoir alimentait Aix, ses fontaines et ses champs durant la deuxième moitié du XIXe siècle. De là, les chemins en balcon avancent avec la Sainte-Victoire en point de mire. Mais la balade champêtre devant ces panoramas cézanniens se transforme en marche sportive si l’on décide de grimper vers la crête, jusqu'à la Croix de Provence.

Un environnement fragile

Près de 700.000 visiteurs viennent chaque année fouler les sentiers de ce massif étendu sur 18 kilomètres. Étiré d’Est en Ouest, du Var aux Bouches-du-Rhône, ce vaisseau minéral possède deux faces, Nord et Sud, très différentes. Une végétation méditerranéenne s’épanouit sur son versant ensoleillé tandis qu’une nature alpine prospère de l’autre côté. L’ensemble du massif accueille ainsi une flore exceptionnelle de 900 plantes à fleurs, soit 20 % de la flore française.

Spectaculaire, avec ses falaises immaculées, hautes de 600 mètres, le versant Sud est le plus apprécié des visiteurs. Mais c’est aussi le plus vulnérable. En août 1989, un terrible incendie ravagea le site sur 5.000 hectares ! Depuis, la Sainte-Victoire a été classée en « zone de protection spéciale » et son accès est réglementé en période estivale. Entre les jeunes pins, des branches calcinées rappellent toujours que la nature est à la merci de nos négligences.

Perchée à 946 mètres, la Croix de Provence jouxte une chapelle et un refuge où les randonneurs peuvent passer la nuit.
Perchée à 946 mètres, la Croix de Provence jouxte une chapelle et un refuge où les randonneurs peuvent passer la nuit. - Jean-Claude Urbain

Renseignements

Pour connaître les conditions d’accès au massif de la Sainte-Victoire du 1er juin au 30 septembre, trois possibilités : le serveur vocal de Provence Tourisme au n° 0811.20.13.13, le site de la Préfecture des Bouches-du-Rhône ou l’application mobile MyProvence Balade.