Montpellier : Un générateur d'idées de voyages pour trouver où partir en France pour les vacances

TOURISME ExplorelaFrance.fr a été créé par des professionnels du tourisme en ligne

Nicolas Bonzom

— 

ExplorelaFrance.fr
ExplorelaFrance.fr — N. Bonzom / Maxele Presse

Partir à l’étranger pour les vacances semble compromis. L’épidémie de Covid-19 a poussé bon nombre de pays à fermer leurs frontières, et le risque de contamination a enjoint les Français à ne pas s’aventurer bien loin pour les congés. Pour d’autres, c’est bien le soutien au tourisme tricolore qui les retient en France. Mais où partir ?

Pour permettre aux vacanciers de dénicher des destinations dépaysantes et près de chez eux, la plate-forme ExplorelaFrance.com, créée par Florian Colas, Eric Gérardin et Sylvain Morel, a vu le jour il y a une semaine à Montpellier (Hérault). Les deux premiers écrivent sur le blog Generationvoyage.fr, et le troisième est le créateur de Sportihome.com, une plate-forme de réservations de vacances sportives.

« Susciter du plaisir à découvrir ou redécouvrir la France »

« Nous avons remarqué dès le début du mois de mars que les recherches de voyages ont chuté et que la destination France était privilégiée. De toute façon, nous n’aurons pas le choix, indique Florian Colas. Nous nous sommes dit que ça pourrait être très utile de créer un générateur d’idées de voyages qui permettrait aux Français de découvrir des lieux près de chez eux, qu’ils ne connaissent pas forcément. »

En sélectionnant son lieu de vie, le site propose en deux clics des destinations pour prévoir un week-end au vert. Il est possible d’activer l’option « 100 km à vol d’oiseau » si les vacances sont prévues dans quelques mois. « L’idée, c’est de susciter du plaisir à découvrir ou à redécouvrir la France, reprend Sylvain Morel. Nous aurons sans doute un peu moins de temps cet été pour partir, des budgets plus serrés. Et il y a la crainte d’une deuxième vague, on se demande si cela ne sera pas difficile de rentrer à la maison. »

« Récemment, quelqu’un me disait qu’on avait finalement de la chance de devoir passer nos vacances en France, sourit Florian Colas. On dit toujours que les voyages en France, on verra quand nous serons à la retraite. Pourtant, chez nous, il y a de quoi faire ! » Des entreprises de tourisme et des offices de tourisme ont rejoint rapidement l’initiative. « Et nous avons eu des demandes pour créer une plate-forme pour l’Italie et l’Espagne, note Sylvain Morel. C’est un mouvement qui pourrait, peut-être, perdurer. »