Les surprenants trésors de Belfort

Evasion Outre sa rock attitude à toute épreuve, Belfort nous offre un beau condensé d’histoire avec son patrimoine précieux

Sophie Diaz pour 20 Minutes

— 

Si on la connaît avant tout pour son fameux festival de rock, la belle ville de Belfort possède de nombreux sites sublimes. Lancer le diaporama
Si on la connaît avant tout pour son fameux festival de rock, la belle ville de Belfort possède de nombreux sites sublimes. — IStock/City Presse

Chaque été, le nom de Belfort surgit dans les médias généralistes et dans la presse musicale : les Eurockéennes s’apprêtent à accueillir des jeunes gens venus des quatre coins de l’Europe, aux sons joyeusement hystériques du rock et des beats électroniques. Si ce festival constitue l’un de ses principaux atouts touristiques, il serait dommage de ne pas s’attarder sur les nombreux autres attraits de cette cité franc-comtoise.

Belfort la majestueuse

Bâtie à la fin du XVIIe siècle, la citadelle de Belfort est sans aucun doute le lieu qui attire le plus de curieux. Dressée sur un promontoire calcaire perçant la trouée de Belfort, elle témoigne du flamboyant passé militaire du territoire et s’impose comme l’un des plus beaux chefs-d’œuvre de l’architecture militaire telle que Vauban la concevait. Outre les visites guidées du château et des fortifications, le site possède un musée consacré à son passé glorieux et organise tout au long de l’été des reconstitutions historiques des batailles les plus épiques.

Couché au pied de la citadelle, le Lion de Belfort, splendide sculpture réalisée par Frédéric Bartholdi, nous domine de ses 11 m de haut et s’étend sur 22 m de long. Erigé en 1880, il rend hommage aux habitants ayant vaillamment résisté aux attaques des Prussiens lors de la guerre de 1870. Dans l’imaginaire collectif franc-comtois, la créature à la crinière de pierre rosée est perçue comme la farouche gardienne de la ville, chargée de dissuader les potentiels envahisseurs. Sa taille imposante n’a pas manqué de stimuler l’imagination des Belfortains et des visiteurs de passage : d’aucuns soupçonnent la statue d’abriter une colossale machinerie qui permettrait au lion de se mouvoir, ou de dissimuler un passage souterrain permettant d’accéder au château. D’autres encore disent avoir entendu la bête rugir, par certaines nuits d’encre.

Renseignements.

Le site officiel de la ville de Belfort recense toutes les sorties et autres événements culturels locaux.