Découvrir le patrimoine des Pouilles le temps d'une vadrouille

Virée Nichées dans le talon de la botte italienne, les Pouilles nous envoûtent par leurs paysages et leur patrimoine historique ancestral

Sophie Diaz pour 20 Minutes

— 

Pittoresques et colorées, les Pouilles nous offrent un spectacle enchanteur. Lancer le diaporama
Pittoresques et colorées, les Pouilles nous offrent un spectacle enchanteur. — Thinkstock

Bordée par l’Adriatique et la mer Ionienne, la région des Pouilles semble tout droit sortie de l’imagination d’un aquarelliste rêveur. Ses longues plages de sable blanc mouchetées d’or, ses eaux pastel teintées d’opaline et d’aigue-marine, ou encore les aplats émeraude et saphir du Monte Cornacchia sont autant de sources d’émerveillement pour le randonneur en quête d’air pur. Ici, point de bâtiments bétonnés, de rues encombrées ou d’hôtel bondé : la région italienne, soigneusement préservée, est un havre de paix pour les amoureux de la nature.

A deux pas de la ville de Foggia, le parc national du Gargano est un jardin d’Eden de 118.144 ha où les forêts profondes côtoient de majestueuses formations rocheuses, jalonnées d’espèces végétales d’une grande rareté et de lacs azurés de toute beauté. Plus de 170 espèces d’oiseaux cohabitent dans ce vaste massif montagneux parfois qualifié de « Californie de l’Europe », pour la plus grande satisfaction des ornithologues amateurs ou confirmés. Les plus chanceux auront peut-être le privilège de surprendre un faucon pèlerin fauchant le ciel ou, à la nuit tombée, les ailes piquetées de neige et de feu d’une chouette effraie.

Sur les traces de nos ancêtres

Outre leur nature foisonnante, les Pouilles raviront les explorateurs en herbe avec leurs innombrables vestiges archéologiques. De l’amphithéâtre de Lecce au Colosse de Barletta – impressionnante statue de bronze de plus de 5 m de haut à l’origine incertaine, érigée entre le IVe et le Ve siècle – en passant par les nombreux dolmens et menhirs de la péninsule du Salento, il y a assurément de quoi étancher sa soif de découvertes !

Si vous passez par l’ouest de la province, profitez-en pour faire un petit tour à Matera, dans la région de Basilicate, une petite ville réputée pour ses églises rupestres et ses habitations troglodytiques datant du Paléolithique. Ces Sassi di Matera (littéralement « pierres de Matera ») se dressent sur les flancs d’une vallée calcaire du plateau des Murges, creusée jadis par la rivière de la Gravina. De retour dans la province de Bari, vous pouvez vous rendre à Altamura, une commune de moins de 70.000 habitants fourmillant de trésors. En 1999, la carrière de Pontrelli a été médiatisée après la découverte de milliers d’empreintes de dinosaures, vieilles de plus de 70 millions d’années. A quelques kilomètres de là, dans la grotte de Lamalunga, les curieux pourront aller à la rencontre du légendaire homme d’Altamura, ce fameux squelette prisonnier de concrétions calcaires depuis des millénaires et découvert en 1993.

Renseignements.

Pour plus d'idées de balade, rendez-vous sur le portail officiel de la région des Pouilles.