Cours de rattrapage à Oxford

Voyage Cité médiévale où, partout, la nature jaillit, Oxford est une destination automnale rêvée pour les amateurs de jolis paysages et de littérature. Dans cet écrin de verdure, comment résister à l’envie de retrouver les bancs de la fac ?

Agence pour 20 Minutes

— 

À Christ Church College, les visiteurs se bousculent dans la salle à manger, rendue célèbre par la saga Harry Potter.
À Christ Church College, les visiteurs se bousculent dans la salle à manger, rendue célèbre par la saga Harry Potter. — Visit England Experience Oxfordshire

Il y a ceux pour qui les vacances sont synonymes de farniente, ceux qui y voient une occasion de piller de nouvelles boutiques et ceux qui aiment à se frotter aux vieilles pierres et aux notices historiques. Pour ces derniers, Oxford est une destination de choix. On l’imagine souvent bruissant des chuchotis d’étudiants appliqués et vêtus d’uniformes stricts, et cette image d’Épinal ne manque pas d’une certaine substance : si les uniformes ont disparu, la ville s’arpente comme un immense campus empreint d’Histoire. On la visite pour avoir une chance d’explorer ses mythiques collèges – dont les plus anciens datent du XIIIe siècle – ou pour marcher dans les pas de Lewis Carroll, de JRR Tolkien ou d’Oscar Wilde. Étrange idée que de passer ses congés à l’université ? Pas tant que ça, si l’on en croit le nombre de films et de séries auxquels la ville prête son décor, attirant du même coup un nouveau public qui rêve de croiser Harry Potter ou d’enquêter en compagnie de l’inspecteur Morse.

L’école buissonnante

C’est sous le feu d’artifice des frondaisons automnales qu’Oxford se montre sous son meilleur jour. La cité laisse en effet une large place à la nature, à grand renfort de parcs et de jardins tout à coup rougeoyants. Les plus beaux se nichent bien sûr au cœur des collèges. À la fois cités universitaires et écoles, ceux-ci offrent une seconde maison aux étudiants le temps de leur cursus. Chacun abrite des chambres, une salle à manger commune, des salles de cours et une chapelle. Les plus beaux y ajoutent quelques particularités qui en font tout le caractère, comme le splendide parc aux cerfs du Magdalen College, où l’on peut admirer les évolutions de ces majestueux animaux entre deux cours, ou faire le vide avant un examen. Ces augustes bâtisses affichent dans leur entrée les horaires et les tarifs de visite, quand elles sont ouvertes au public, ce qui est le cas de la majorité d’entre elles. Certaines préfèrent toutefois préserver la tranquillité de leurs étudiants. Parmi les incontournables, citons Christ Church, où naquit Alice aux pays des Merveilles et qui abrite aujourd’hui la salle à manger de Poudlard.

Aucun campus ne serait complet sans sa bibliothèque, et celle d’Oxford est légendaire. La Bodleian Library est un lieu incroyable et chargé d’Histoire. Si sa fondation officielle date de 1602, sa partie la plus ancienne, la Duke Humfrey’s Library, a, pour sa part, été créée de 1488. Cette fois encore, les amateurs de cinéma seront certainement tombés sous son charme devant les films d’Harry Potter, puisque le petit sorcier et ses amis y ont effectué de nombreuses recherches. Ils ont même transformé l’entrée des lieux en infirmerie pour les besoins de la saga !

Pratique

Y aller. Des trains en direction d'Oxford partent des différents aéroports londoniens : que l'on opte pour une compagnie traditionnelle ou low cost, il n'y a donc aucune difficulté à rejoindre cette belle cité.
Se loger. Situé dans une rue paisible, le Linton Lodge Hotel offre un confort douillet et de nombreuses facilités. Le camp de base idéal pour se lancer à la découverte des collèges, pour certains tout proches.
Sortir. Impossible d'explorer Oxford sans faire un détour par The Eagle and Child, un pub typique et animé où Tolkien s'est rendu pendant de nombreuses années. On y mange, on y boit et, surtout, on s'y amuse ! Les plus sages opteront peut-être pour l'un des nombreux salons de thé de la ville, le temps d'un five o'clock tea des plus traditionnels.