Une terre de beauté au cœur des Pyrénées

Voyage Petit par sa superficie et méconnu des touristes, l'Andorre n'en demeure pas moins un haut lieu pour les adeptes de sports de plein air comme pour les amoureux des grands espaces.

Sophie Diaz pour 20 Minutes

— 

Une destination majeure pour les plus fervents amateurs de randonnées. Lancer le diaporama
Une destination majeure pour les plus fervents amateurs de randonnées. — Thinkstock

Sous l'appellation guindée de principauté d'Andorre se cache un tout petit pays de langue catalane, niché dans le massif des Pyrénées-Orientales, à mi-chemin entre la France et l'Espagne. Son principal attrait réside dans sa nature extrêmement abondante : 90 % des 468 km2 qui forment le territoire sont composées de forêts paradisiaques, propices à la rêverie comme à l'exploration. De ses immenses lacs azur bordés de pierres gris perle à ses montagnes nappées de neige, sans parler de son climat délicieusement rafraîchissant, l'Andorre incarne le rêve de tout voyageur fuyant l'enfer bruyant des grandes métropoles.
Divisée en sept paroisses, la petite contrée vit principalement de l'agriculture et de l'élevage, sans pour autant rester engluée dans le passé. Ses cinq stations de ski accueillent chaque hiver des milliers de Français, souhaitant échapper à la foule dense de Chamonix ou de Châtel. Les bordas d'autrefois — ces anciennes maisons de montagne qui faisaient office d'abri pour le bétail et d'espace de stockage des récoltes – ont été reconverties en restaurants traditionnels, pour la plus grande joie des visiteurs lassés des sempiternelles fondues et raclettes. Au menu : soupe de thym, salade de chicorée sauvage, bœuf braisé ou saucisses boutifarra et longanisse.

Quand « Andorre » rime avec « sport »

Les aventuriers en culottes courtes comme les grands passionnés d'escapades nature ne pourront que succomber face aux paysages inouïs et aux folles perspectives sportives qu'offre la belle Andorre. Ses sentiers escarpés et ses collines herbeuses en font une destination phare pour les férus de cyclisme. Située au nord-est du pays, la station de Vallnord a accueilli les Championnats du monde de VTT durant l'été 2015, troquant pour l'occasion ses pentes neigeuses contre des circuits vertigineux. Les amateurs de canyoning verront dans l'Andorre une succession de défis riches en sensations fortes : des gorges douces de Segudet à celles, autrement plus périlleuses, de Núria et de Gavarra, les casse-cou ne devraient pas s'ennuyer.
L'Andorre s'impose aussi comme un splendide terrain de jeu pour les fous d'escalade. Avec ses 2 942 mètres d'altitude, le pic de Coma Pedrosa est le plus haut sommet du périmètre. Son ascension offre une vue imprenable sur les vallées voisines, teintées du jade des sapins et du bleu moucheté d'or de ses étangs. De cette hauteur, et si la météo se montre clémente, vous pourrez apercevoir les sommets des massifs du Canigou et de la Maladeta. Une sentinelle naturelle entre la France et l'Espagne en somme !

En pratique.

Se restaurer.
Situé dans la paroisse d'Encamp, le Borda Vella est une véritable institution en matière de cuisine andorrane. Réputé pour ses plats mêlant avec succès le sucré et le salé, l'établissement propose une carte riche et variée, offrant une large palette de saveurs pittoresques : foie gras poêlé au sésame noir surmonté de zestes d'agrumes, joue de bœuf au pesto rouge, gâteau à la rhubarbe, glace au chocolat blanc et cristaux de violettes…

Se loger.
Juché à plus de 1 600 mètres, le refuge Borda de Sorteny est un havre de paix niché dans un bel écrin de nature et d'air pur. Situé dans le village d'El Serrat, cet établissement au charme typique de la région mêle le confort des meilleurs hôtels au cadre enchanteur de la montagne.