Nouvelle-Calédonie: L’île des Pins, un parfum de paradis

Oceanie Cet été, on s’offre une parenthèse enchantée en décollant vers l’archipel du Pacifique

Sophie Diaz pour 20 Minutes

— 

Difficile d'envisager un décor plus idyllique que celui des plages d'Océanie.
Difficile d'envisager un décor plus idyllique que celui des plages d'Océanie. — Getty Images

La première vision qui nous vient à l’esprit à l’évocation de l’été reste celle d’une plage de sable fin, nichée dans un écrin coloré fait de cocotiers coiffés de feuilles émeraude et d’eaux turquoise piquetées de diamants… La Nouvelle-Calédonie est sans nul doute l’une des destinations qui incarne le plus fidèlement cette douce image d’Épinal. Rattaché à la France en dépit de ses 17.000 kilomètres de distance, cet archipel d’Océanie, cerclé par l’océan Pacifique, s’apparente à un petit paradis digne d’une peinture de Paul Gauguin.

Réputée pour sa beauté époustouflante, presque irréelle, l’île des Pins (baptisée Kunié par les habitants mélanésiens) offre un spectacle des plus enchanteurs à ses visiteurs, qui lui vaut le surnom d'« île la plus proche du paradis ». Située à une centaine de kilomètres de Nouméa, elle séduit par son climat d’une grande douceur, ses piscines naturelles céruléennes et ses larges bandes de sable blanc scintillant. Les randonneurs chevronnés y découvriront de nombreux sentiers ombragés, traversant ses vastes forêts de pins corollaires, nimbées de brume et de mystère.

La baie des anges

À deux pas du massif verdoyant, les explorateurs en herbe trouveront la baie d’Oro, réputée pour ses falaises de corail et son impressionnante piscine naturelle d’eau de mer, où l’on peut se prélasser à l’abri des regards indiscrets. Si l’endroit a fait récemment l’objet d’aménagements destinés à l’accueil de touristes fortunés – à l’instar du luxueux complexe hôtelier mis en place par Le Méridien –, ceux-ci n’ont en rien altéré la beauté sauvage et précieuse du paysage.

En dépit de sa petite taille, l’île des Pins fourmille de splendides sites naturels propices à la promenade comme à la plongée : des balades en pirogue le long de la bande azurée de la baie d’Upi à l’exploration des fonds marins d’Ouaméo (en saluant au passage les innombrables espèces de poissons tropicaux), les amateurs d’activités en plein air comme les amoureux de la nature succomberont sans peine à ses attraits.

Renseignements

Pour de plus amples informations sur l’île des Pins, rendez-vous sur le site officiel de la province Sud.