La Floride en mouvement et en musique

Etats-Unis Si son nom nous évoque avant tout des scènes de séries policières musclées, il serait réducteur de cantonner Miami au registre cinématographique

Agence pour 20 Minutes

— 

Par sa situation géographique, Miami a hérité du surnom de «Passage des Amériques».
Par sa situation géographique, Miami a hérité du surnom de «Passage des Amériques». — Thinkstock

Plus qu’un site de tournage, qu’un centre financier ou qu’un terrain de jeu pour alligators féroces, Miami est un détour incontournable pour ceux qui souhaitent découvrir les États-Unis dans toute leur singularité. Outre ses splendides plages de sable fin, si douces à fouler pieds nus, et ses palmiers dignes d’une carte postale de rêve, la plus grande ville de Floride s’impose comme un haut lieu des arts et du divertissement.

Forte de sa dense population immigrée, issue de contrées voisines comme de pays plus lointains (du Mexique à l’Argentine, en passant par Cuba et Haïti), elle connaît un déploiement de créativité inouï et possède l’une des vies culturelles les plus foisonnantes du pays. Parmi les lieux incontournables, l’Adrienne Arsht Center for the Performing Arts se dresse comme la plus prestigieuse salle de spectacles de l’État. Les festivals, ballets et concerts s’y succèdent, embrassant tous les styles et les genres : flamenco, opéra, jazz, musique classique ou contemporaine…

Que la fiesta commence !

Loin de se limiter aux musiques académiques, Miami est également un terreau fertile pour la musique latino-américaine. Sa communauté cubaine, très présente et active, a grandement popularisé la rumba et la conga, tandis que les migrants originaires des Caraïbes se déhanchent au son chaleureux du zouk, du reggae, du calypso ou de la soca.

Palmiers et néons bariolés se côtoient sur fond de rumba et de techno, sous lesquelles se perd le murmure des vagues.
Palmiers et néons bariolés se côtoient sur fond de rumba et de techno, sous lesquelles se perd le murmure des vagues. - Thinkstock

Berceau de la musique électronique, la métropole compte un grand nombre de discothèques spécialisées et se distingue par sa scène techno extrêmement prolifique. Des artistes et DJ du monde entier se donnent rendez-vous dans le quartier de Miami Beach, réputé pour sa quantité de discothèques branchées, où les foules en transe viennent se divertir sous les feux colorés des pistes de danse. Pour la petite histoire, c’est sous le soleil scintillant de Fort Lauderdale, dans la banlieue proche, qu’a vu le jour le célèbre groupe de rock du ténébreux Marilyn Manson.

Si, de Scarface à Nip/Tuck, Miami a si souvent été choisie comme décor, ce n’est pas seulement pour son climat tropical au demeurant si plaisant : « The Magic City », telle que certains l’appellent, vous enchantera par sa folle énergie et sa frénésie festive.

En pratique

Pour découvrir tous les sites d’intérêt et les bonnes adresses de Miami, rendez-vous sur le site officiel de la ville.