Avignon : Que faire dans la Cité des Papes pendant le festival ?

ESCAPADE La 73e édition du Festival d'Avignon se déroule du 4 au 23 juillet 2019. L'occasion d'explorer ce joyau provençal entre deux représentations…

Agence pour 20 Minutes

— 

Même la nuit, il est impossible de manquer l’imposant Palais des Papes.
Même la nuit, il est impossible de manquer l’imposant Palais des Papes. — Thinkstock

Situé au croisement des routes provençales, Avignon s’ouvre aussi bien sur le Luberon que sur les Alpilles, sans oublier le Mont-Ventoux. Trônant au cœur de la ville, au milieu des remparts, le Palais des Papes impose au visiteur son architecture gothique.

En cette période de l'année, Avignon se fait plus festive que jamais
En cette période de l'année, Avignon se fait plus festive que jamais - Thinkstock

Comment faire l’impasse sur ce monument, témoignage incontesté de la puissance chrétienne au Moyen Âge, et qui reste l’attraction principale de la ville ? Pour en découvrir un peu plus, l'Office de tourisme invite les curieux à pénétrer dans l’intimité des souverains pontifes à travers le Palais secret, une visite de leurs appartements et jardins accessibles par des couloirs et des escaliers discrets.

Le sens de la fête

Mais le Palais des Papes, c’est avant tout l’antre quasi-mystique du Festival d’Avignon. Sa cour d’honneur est en effet le lieu où sont présentés les spectacles les plus prestigieux, celui où rêvent de se produire tous les comédiens. Le parvis se mue en une immense scène de théâtre où musiciens et saltimbanques jouent pour le plaisir des badauds. En cette période, la ville est en ébullition. C’est le lever de rideau. Les affiches envahissent le moindre espace disponible, l’espace urbain dans sa totalité devient un lieu festif coloré et grouillant de monde. Les compagnies de théâtre fendent la foule, paradant en costume pour présenter leur spectacle et distribuer leurs tracts.

Avignon est un spectacle permanent, que ce soit pour les amateurs d'arts vivants ou pour les férus d'Histoire.
Avignon est un spectacle permanent, que ce soit pour les amateurs d'arts vivants ou pour les férus d'Histoire. - Thinkstock

A la nuit tombée, les festivaliers en ont tellement qu’il leur est difficile de faire un choix. Mieux vaut se fier au bouche-à-oreille, qui fonctionne à merveille à cette période de l’année. Le soir, après les représentations, la foule se presse dans la rue des Teinturiers, qui prend alors des allures de guinguette à ciel ouvert. Comédiens et festivaliers s’y rencontrent autour d’une bouteille de vin ouverte en l’honneur de la journée passée. Il n’est pas rare de croiser des têtes connues et des habitués du lieu. Plus tard, la soirée se poursuit au Delirium, un cabaret concert à l’ambiance rétro et feutrée propice à la rencontre, artistique ou pas…

Au fil de l’eau

Outre les monuments historiques et culturels, Avignon offre à son visiteur la douceur provençale. À proximité du Palais des Papes, les pelouses et les fontaines du rocher des Doms invitent au farniente. Ce jardin suspendu surplombe le Rhône et offre ainsi un panorama exceptionnel sur la campagne environnante, la chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon et le célèbre Pont Saint-Bénézet, plus communément appelé Pont d’Avignon. C’est lui qu’évoque la célèbre chanson, malheureusement aujourd’hui, plus personne n’y danse.

Au loin, on aperçoit l’île de la Bartelasse, véritable poumon vert de la ville. Courte mais amusante, la traversée du Rhône en bac à traille permet de s’y rendre le temps d’une promenade ou d’une escapade sportive. De ce point de vue, Avignon prend une dimension plus romantique, surtout quand le coucher du soleil enflamme Notre-Dame des Doms.

De retour en ville, préférez emprunter les rues pavées avec les galets de la Durance. La plus pittoresque est certainement la rue des Teinturiers – encore elle –, qui longe la Sorgue brassée par de grandes roues. Les festivaliers s’y arrêtent volontiers pour profiter de l’ombre des platanes. La Place Pie, quant à elle, promet au voyageur une rencontre avec les Avignonnais, qui s’y reposent le temps d’un café au soleil.

En face, les halles sont ornées d’un mur végétal aussi surprenant que rafraîchissant. Avignon est ainsi, ne se dévoilant ses secrets et ses richesses au promeneur que s’il sait ouvrir les yeux…

En pratique

Y aller
Desservie par le TGV, Avignon est à moins de trois heures de Paris, seulement une heure de Lyon et 30 minutes de Marseille. Il suffira ensuite de rejoindre la ville en navette. Pendant le festival, mieux vaut laisser sa voiture au garage et emprunter les vélos présents un peu partout dans le centre.

Séjourner
Sur l'île de la Bartelasse, on profite des joies du camping tout en étant à proximité des remparts. Au centre-ville, hôtels bon marché et hôtels de charme se côtoient pour satisfaire toutes les bourses. Le visiteur qui souhaite profiter pleinement de l'art de vivre provençal trouvera satisfaction dans les nombreuses chambres d'hôtes à louer dans les villages alentour.

Se restaurer
Les restaurants sont nombreux à Avignon. Pour goûter à une cuisine typiquement provençale, réservez une table chez le chef étoilé Christian Étienne dont la cuisine est succulente. De plus, accolé au Palais des papes, le lieu est magique. https://www.christianetienne.fr/