Que faire à Arles pendant les 50e Rencontres photographiques ?

Voyage La Camargue est un trésor qui n'attend que d'être découvert, et Arles est son joyau

Agence pour 20 Minutes

— 

La Camargue est un paradis ornitologique, et on y croise de nombreux échassiers. De quoi sortir à son tour son appareil photo !
La Camargue est un paradis ornitologique, et on y croise de nombreux échassiers. De quoi sortir à son tour son appareil photo ! — Thinkstock

Comme chaque été, Arles crépite actuellement du bruit des flashs et des déclencheurs : jusqu’au 22 septembre, la ville accueille les 50e Rencontres de la photographie, réunissant aussi bien de grands noms que de jeunes espoirs de cette discipline. Et force est de constater que l’événement s’offre un bien joli écrin. Ville d’art et d’histoire, Arles est inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1981.

Une balade parmi les ruines

L’héritage antique de la commune figure bien sûr en bonne place parmi les raisons qui lui valent cette considération. Des fouilles ont permis de révéler l’existence d’une ville celte sur le site d’Arles, colonisée par les Grecs venus de Massilia. La guerre entre les Massiliotes et l’armée de Jules César mit fin à cette occupation. C’est à cette époque – à partir de 46 avant J.-C. – que furent construits les plus grands monuments de la ville, comme le majestueux théâtre antique ou les cryptoportiques du forum, d’impressionnantes galeries souterraines situées au cœur de la cité. Celle-ci abrite aussi un immense amphithéâtre ovale de 34 rangées de gradins, construit à la fin du Ier siècle de notre ère. C’est le vingtième plus grand amphithéâtre du monde. Il peut contenir encore aujourd’hui près de 12 000 spectateurs, notamment à l’occasion de concerts.

Superbe exemple d’architecture romane, l’église Saint Trophime possède un magnifique cloître, où il fait toujours bon se recueillir.
Superbe exemple d’architecture romane, l’église Saint Trophime possède un magnifique cloître, où il fait toujours bon se recueillir. - OT Arles

Le patrimoine roman et classique est tout aussi spectaculaire, comme en témoigne l’église Saint-Trophime. Construite au XIIe siècle, elle possède toutes les caractéristiques architecturales de l’art roman provençal. Son portail exceptionnel évoque le jugement dernier, le paradis et l’enfer, sous la bénédiction du Christ tandis que son cloître regorge de sculptures.

Entre fleuve et mer

Après s’être délecté des œuvres présentées lors des Rencontres, il est temps de goûter au calme de la campagne environnante. Pays ouvert aux quatre vents, la Camargue est une terre méditerranéenne, mais elle vit entre deux eaux, l’eau salée, celle de la mer et l’eau douce, celle du Rhône qui l’entoure de ses deux bras… Connue dans le monde entier pour ses paysages naturels et sa richesse culturelle, elle offre un paysage changeant où se succèdent marais, champs et rizières et se côtoient flamants roses sauvages et taureaux d’élevage…

Superbe exemple d’architecture romane, l’église Saint Trophime possède un magnifique cloître, où il fait toujours bon se recueillir.
Superbe exemple d’architecture romane, l’église Saint Trophime possède un magnifique cloître, où il fait toujours bon se recueillir. - OT Arles

La commune d’Arles compte 28 km de plage de sable fin, soit la plus grande de Méditerranée (Beauduc et Piémanson). De nombreux sites sont ouverts au public et permettent d’explorer la nature tout en la respectant. Plusieurs d’entre eux proposent régulièrement des balades encadrées par des guides naturalistes ou des ornithologues. Seul ou en famille, la Camargue est décidément un territoire de découverte…

En pratique

Le site officiel du festival dresse la liste des artistes exposés et nous propose de découvrir un aperçu de leur travail. https://www.rencontres-arles.com

Pour découvrir l'ensemble des activités périphériques aux Rencontres, rendez-vous sur le site de l'office de tourisme d'Arles. https://www.arlestourisme.com/fr