Au sud de la Patagonie, la Terre de Feu fait rêver les aventuriers

AMERIQUE DU SUD Synonyme d'isolement extrême, l'archipel des gauchos fait toujours office de Nouveau Monde.

Jean-Claude Urbain pour 20 Minutes

— 

Le vent, qui redessine en permanence le ciel de la Terre de Feu, fait danser la lumière sur le grand lac Fagnano.
Le vent, qui redessine en permanence le ciel de la Terre de Feu, fait danser la lumière sur le grand lac Fagnano. — Jean-Claude Urbain

Au sud de l'Amérique du Sud, il y a la Patagonie. Et au Sud de la Patagonie, il y a la Terre de Feu. Façonné par des éléments déchaînés, cet archipel rugueux donne tout son sens à l'expression « bout du monde ». Sa Grande Île, que se partagent l'Argentine et le Chili, alimente tous les fantasmes depuis sa découverte en 1520 par Fernand de Magellan.

Selon la légende, le navigateur portugais n'aurait aperçu que les foyers de campements indigènes à l'approche de ces rivages inconnus. Il baptisa donc la région Tierra del Humo, « Terre de la Fumée ». Puis, considérant qu'il n'y avait pas de fumée sans feu, le souverain Charles-Quint la renomma Tierra del Fuego, « Terre de Feu ». Mais cette « Magellanie » chère à l'écrivain Jules Verne est en réalité une terre de sommets enneigés, de tourbières solitaires et de vents cinglants.

Sous ses airs de cité portuaire tout à fait classique, Ushuaia abrite de nombreux trésors, à commencer par un superbe parc naturel.
Sous ses airs de cité portuaire tout à fait classique, Ushuaia abrite de nombreux trésors, à commencer par un superbe parc naturel. - Jean-Claude Urbain

Après avoir fait rêver les conquistadors ibériques, ces étendues australes enflammèrent l'imagination de nombreuses générations d'explorateurs. Héritiers des colons européens, les gauchos restent le symbole vivant des confins sud-américains. Ces gardiens de bétail, inséparables de leur cheval criollo, de leur béret basque et de leur calebasse à maté, défendent jalousement leur mode de vie au grand air.

Les voyageurs assez audacieux pour se hasarder en Terre de Feu peuvent, eux aussi, éprouver ce sentiment de liberté à l'occasion d'une chevauchée. Pour explorer la région, le centre hippiqueFin del Mundo leur propose différentes formules, de la balade de quelques heures autour d'Ushuaia à l'expédition équestre de dix jours sur la péninsule Mitre.

Jusqu'au bout de la route

La Grande Île de Terre de Feu est également mythique pour tous les amateurs de virées mécaniques. La Ruta 3, qui la traverse entre lacs et glaciers, permet en effet de franchir les ultimes reliefs de la cordillère des Andes.

Passé le col Garibaldi, cet axe argentin tantôt goudronné, tantôt poussiéreux, plonge vers la ville la plus australe du monde. Développée de façon anarchique, Ushuaia est une cité portuaire sans charme particulier. Mais son nom résonne toujours comme une promesse d'aventure. Son véritable atout est sa proximité avec le parc national Tierra del Fuego.

Ce petit bijou de nature sauvage est un paradis pour les randonneurs. Spécialiste des excursions hors des sentiers battus, l'agence Tierra Turismo y organise des circuits insolites, été comme hiver. Si la vue panoramique qu'offre l'ascension du mont Guanaco est réservée aux plus sportifs, celle de la baie Lapataia est accessible à tous. Sur ce site idyllique se rencontrent la forêt, la montagne et la mer. C'est ici aussi que s'achève, ou débute, la fameuse route « Panaméricaine ». Son autre extrémité est en Alaska, à 17.850 kilomètres.

En pratique

Shopping.
Ushuaia a le statut de port franc. Une aubaine pour faire le plein de souvenirs dans les innombrables boutiques de la rue San-Martin : accessoires pour préparer et déguster son maté, panoplie de gaucho, équipement de montagne à prix cassés, etc.

Se restaurer.
Au pays des gauchos, l'agneau à la broche (cordero asado) est un incontournable. Sa réputation dépasse d'ailleurs les frontières puisque l'agneau de Terre de Feu est régulièrement classé parmi les meilleures viandes du monde. Dans le restaurant La Estancia d'Ushuaia, il est rôti devant la clientèle et accompagné d'un buffet à volonté. Entre deux océans, la capitale australe est aussi appréciée pour ses poissons variés et ses délicieux crabes royaux (centollas). L'établissement Maria Lola s'en est fait une spécialité avec, en prime, une vue imprenable sur la ville et le canal Beagle.

Renseignements
Toutes les activités en Terre de Feu sont répertoriées sur le site de la province (http://tierradelfuego.org.ar/) et sur celui de sa capitale, Ushuaia (http://turismoushuaia.com).
Le bureau de Tourisme de l'Argentine en France (www.argentina.travel) est un bon complément d'information pour préparer son séjour.
Contact : secturfrancia@argentina.travel ou 01 47 27 01 76