Que faire ce printemps dans le Cotentin ? Six idées de balade pour les amoureux de la nature

NORMANDIE S'évader d'île en île en goélette, pêcher en mer, pratiquer le coastering, s'initier au surf ou au catamaran, les activités nautiques (et pas que) ne manquent pas

Agence pour 20 Minutes

— 

Le Cotentin regorge de paysages somptueux, propices à la contemplation. Lancer le diaporama
Le Cotentin regorge de paysages somptueux, propices à la contemplation. — IStock/City Presse

Ce territoire façonné par la mer et les épreuves de l'Histoire est à la fois hors du temps et pleinement ancré dans son époque. Cette splendide péninsule offre un ballet iodé pour une échappée nature les pieds dans l'eau, ou bien ancrés sur la terre ferme.

1. A l'abordage des Écréhou

Au départ de Barneville-Carteret, embarquez sur la Neire Maôve, le seul et unique bateau autorisé à emmener quelques privilégiés à destination de cet archipel paradisiaque. Rien de mieux pour déconnecter, pratiquer la pêche à pied ou saluer des phoques gris, des veaux marins et des dauphins.

2. A la découverte de la plus grande rade artificielle du monde

Embarquez sur le ponton de l'Adèle, pour découvrir la façade maritime de Cherbourg-en-Cotentin, en eaux abritées, et partez à la découverte de ce site exceptionnel et de l'incroyable épopée humaine de sa construction. Lancé au XVIIIe siècle, ce chantier reste l'un des plus importants jamais entrepris.

3. Passion poissons !

Direction la Baie des Veys et de son chenal sauvage qui relie Carentan à la pleine mer. Pour ceux qui aiment taquiner le poisson, des journées « pêche » sont proposées et vous permettent, le soir, de cuisiner en famille le fruit de cette aventure.

4. En balade avec l'Archimède

Au départ du port d'Omonville-la-Rogue, découvrez les côtes de la Hague et profitez de sortie en mer à bord de ce superbe bateau amphibie qu'est l'Archimède, avec visite commentée le long des falaises de Gréville et de la Baie de Quervière à la clé.

5. Volatiles et autres oiseaux des îles

Les îles Saint Marcouf se composent de deux territoires : l'île de Terre, une réserve ornithologique de 3,40 hectares, et l'île du Large où a été construit un fort militaire du XIXe classé monument historique. Ici, on observe à la jumelle les populations de goélands et cormorans depuis la mer, où l'on admire le ballet incessant d'ailes déployées.

6. Voir la vie en (granit) rose

Véritable paradis ornithologique, Tatihou se transforme en presqu'île à marée basse, accessible en véhicule amphibie. Dominés par la tour Vauban et ses fortifications, les murs en granit et toits en schiste des habitations se fondent en harmonie dans les couleurs du littoral, de ses dunes et de ses rochers lacérés par les embruns. À votre retour à Saint-Vaast-la-Hougue, arrêtez-vous au bar à huîtres Lesdos Allaire de Mame Hélie pour un apéro iodé.

En pratique

Toutes les activités sont recensées sur le site officiel de l'office du tourisme du Cotentin.