Que faire et voir au Kirghizistan?

AVENTURE Le Kirghizistan est l'une des dernières terres d'aventure. Loin des sentiers battus, ses « monts Célestes » cachent de somptueux lacs alpins et abritent les yourtes des cavaliers nomades

Jean-Claude Urbain pour 20 Minutes

— 

Au Kirghizistan plus que dans n’importe quel pays, le cheval occupe une place centrale dans les traditions et le mode de vie.
Au Kirghizistan plus que dans n’importe quel pays, le cheval occupe une place centrale dans les traditions et le mode de vie. — Jean-Claude Urbain

Tenaillé entre la Chine et le Kazakhstan, le territoire kirghiz se hisse au-dessus des nuages. Plus de 90 % du pays sont couverts de montagnes, dont la moitié dépassent 3.000 m. Il n’est cependant pas nécessaire d’être un alpiniste aguerri pour explorer cette contrée mystérieuse. Des agences spécialisées permettent au plus grand nombre de goûter au vertige des « monts Célestes ». Une seule condition pour profiter de l’aventure : accepter un minimum d’imprévus !

L’invité est roi

Le lac Son Kul peut constituer à lui seul l’objectif du voyage au Kirghizistan. Aucune infrastructure ne corrompt la majesté du lieu. Le cadre du séjour est la yourte, sous laquelle on partage le repas des nomades dans la chaleur d’un feu de bouse séchée.

Ici, comme dans toute l’Asie centrale, l’hospitalité n’est pas un vain mot. Il suffit de s’approcher d’un campement pour s’en rendre compte. Chaque visiteur est traité en invité de marque. S’immerger ainsi dans le quotidien de familles nomades est une expérience hors du commun. 

Coiffés de leur inimitable kalpak en feutre, ces valeureux cavaliers représentent l’âme du pays kirghiz. Le drapeau national leur rend d’ailleurs hommage en arborant, au centre d’un soleil, une stylisation du tundunk, la pièce sommitale de la yourte, qui garantit sa stabilité et par laquelle pénètre la lumière.