Vous avez interviewé Marc Levy

VOS QUESTIONS L'écrivain qui a publié 11 best-sellers en dix ans a répondu à vos questions sur ses romans, sa façon d'écrire, son inspiration.

M.B

— 

BALTEL/SIPA

Avec la sortie du «Voleur d'ombres», l'histoire d'un enfant qui passe à l'âge adulte, l'auteur signe son onzième roman. Publié dans 41 pays, chacun de ses livres est vendu en millions d'exemplaires, son succès, il ne s'en vante pas et compare son travail à celui d'un artisan. «Je travaille beaucoup» confiait-il en juin à 20minutes.fr. Il dit ne pas être gêné par le manque de reconnaissance de la critique.
 
Marc Levy a répondu à vos questions sur ses romans et son travail d'écrivain.

Le chat est terminé.

Bonjour, deux petites questions, 1) Quel est un emploi du temps typique d'un grand écrivain comme vous l'êtes? 2) Vos ouvrages sont t-ils disponibles en Francais aux USA où je reside ?
Zeta_2_reticulli

Bonjour Zeta, en période d'écriture, je travaille quinze heures par jour. Relecture le matin, travail de documentation la journée, écriture le plus souvent la nuit. Le reste de l'année, je voyaage à travers le monde, j'ai la chance d'être publié dans différents pays et je m'efforce d'aller rencontrer les lecteurs dans chacun d'eux. Deux de mes ouvrages sont disponibles aux Etats Unis et ils le seront tous très prochainement en livres électroniques, Itunes et Sony et Amazon et en version papier sur amazon Canada.

Bonjour M. LEVY, je voudrais comprendre comment vous faites pour continuer à écrire. Si l'on compare la littérature à la presse on pourrait dire que vous êtes Gala comparé au Wall Street journal ou au Monde. Que vous vendiez beaucoup,  je peux le comprendre, vous ratissez très large et vos romans regorgent de bon sentiments comme les bouquins de la collection Harlequin. Mais la question est celle-ci: Vous écrivez pour l'argent, les honneurs, la reconnaissance ou les trois? Avez-vous déjà imaginé écrire un vrai bon roman? J'ai vu que vous passiez des heures à contempler un palmier, moi je peux passer des heures sans lire un de vos livres et franchement,je ne le regrette pas. Et après ces déclarations très "people" vous nous dites beaucoup travailler? Franchement M. Levy, j'aimerais que vous nous disiez pourquoi vous continuez à produire ainsi. Merci
Yves

Cher Yves,
J'écris pour le plaisir, parce que j'aime ça, parce c'est mon métier et que je suis heureux de lee faire. Parce que j'ai la chance qu'un certain nombre de lecteurs trouve du plaisir dans mes romans, ce qui vous le reconnaitrez, n'enlève rien à ceux qui ne les aiment pas. La lecture n'est pas obligatoire non ?
C'est étrange mais je ressens une certaine agressivité dans votre message, vous voudriez qu'il n'y ait que le Wall street journal dans les kiosques ? Mmm, votre vision de la lecture va faire des heureux. Ahh, au fait, quand vous dites, je peux passer des heures sans lire vos livres et je ne le regrette pas, vous pouvez même ne jamais en lire ;-) Moi par exemple, je n'aime pas la terrine de sanglier et bien je n'en mange jamais, essayez vous allez voir, c'est très efficace, ça marche aussi avec le cinéma,  un film ne vous plait pas, n'y allez pas...

Bonjour, N'avez vous pas envie d'écrire des livres sombres, avec de mauvais personnages, alcooliques, drogués et dangereux? Avec ça vous êtes sûr d'avoir des critiques favorables du monde, télérama et inrocks ! Plus sérieusement, j'ai trouvé l'adaptation au cinéma de Et si c'était vrai vraiment mauvaise... Désolé! Qu'en avez vous pensé?
corto

Si c'est une idée et ça plairait peut-être à Yves ?
Pour les films allez voir sur le site, marclevy.info rubrique cinéma, je dis tout ce que je pense des adaptations.

Bonjour Marc, On peut lire à ici et là, certaines critiques acerbes concernant votre écriture (que j'admire au passage, toute en simplicité, permettant au plus grand nombre de renouer avec la lecture) ne pensez-vous pas y avoir une forme de jalousie ou frustration d'autres auteurs n'ayant pas réussi à percer ?
Nico1as

Ah....  c'est possible, mais je vous laisse juge, si je disais ça moi, ce serait suspect ;-)

Bonjour! Et surtout merci pour ces heures passées à vous lire. Je suis chorégraphe et je lis vos livres comme j'aime faire mes spectacles, pour le plaisir du spectateur. Messieurs les detracteurs, arrêtez de tout intellectualiser! Marc Levy nous emporte, dans un monde à chaque fois plus merveilleux. Il rend à la lecture ces lettres de noblesse, le pouvoir de nous faire croire qu'on est avec les personnages et que nous participons à l'aventure. Seul un artiste a ce pouvoir là. Ma question? A quand un livre sur le monde du spectacle? Il s'y passe tellement de choses étranges!
Brioche

Bonjour Brioche. Merci, cela me touche beaucoup. Hé bien j'y pense beaucoup figurez-vous, je fais beaucoup de recherches sur le monde du cirque...

Bonjour M. Levy, Vous êtes français, écrivez en français et vendez principalement en France, mais vous vivez aux Etats-Unis. Ne trouvez-vous pas egoïste de tout faire pour échapper au paiement de l'impôt en France et ne pas contribuer à la solidarité nationale?
Hervé Grasser

Cher Hervé
Ce que je trouve dommage, c'est ce climat délétère et de suspicion qui anime certains de mes compatriotes. Au point que "vivre à l'étranger" est synonyme de culpabilité, de volonté d'échapper à ses impôts! Vous croyez vraiment qu'il n'existe que cela dans la vie ? Trois millions de français vivent à l'étranger, vous pensez que c'est pour échapper aux impôts ? Vous pensez que le ponde idéal c'est chacun chez soi ? Alors je vais vous rassurer, les impôts aux Etats-Unis sont plus chers qu'en France, si je voulais payer moins d'impôt, je rentrerai illico. Je vis aux Etats-Unis pour des raisons familiales et personnelles et croyez bien que j'aime trop la liberté pour que jamais dans ma vie, ma fiscalité me dicte où je dois vivre.

Bonjour monsieur,
Que pensez-vous des adaptations de vos romans ? Déjà "Et si c'était vrai ?" s'éloignait de l'oeuvre originale avec une approche com rom très hollywoodienne. N'auriez-vous pas préféré une approche plus fidèle, plus dramatique, plus "française" de votre oeuvre ? "Mes amis mes amours" est une adaptation déjà plus fidèle. Sans doute que le choix de la réalisatrice n'y est pas étrangé... Et je n'ai pas vu l'adaptation de "Où es-tu ?" Mais sans doute que d'autres de vos romans seront adaptés et dès lors souhaiteriez vous avoir une place plus prégnante dans leurs élaboration ? Peut-être pour éviter un autre "et si c'était vrai" (si tant est que vous trouvez aussi cette adaptation quasi-sacrilège...) La direction artistique ou l'écriture de scénario vous tente t-il ? Ou vous laissez cela entièrement à d'autres ? Merci de vos réponses.
Justlikeheaven

En ce qui concerne ce que je pense de l'adaptation de mes romans, je vous invite à vous rendre sur le site marclevy.info, rubrique cinéma, je réponds longuement à ces questions, film par film. L'écriture de scenario ne me tente pas. Le roman offre bien plus de libertés. Par exemple, lorsque vous écrivez "Cent cavaliers descendaient la colline" Dans un roman, c'est votre choix. Dans un scénario, vous venez de perdre votre producteur ;-)

Bonjour M. Levy, j'adore vos livres que je dévore sans pouvoir prendre de pause quitte à faire une nuit blanche le jour J. MA question : comment vous documentez vous pour décrire par exemple des métiers que vous ne connaissez pas ou des lieu que vous ne connaissez pas. Comment fait on des recherches lorsque l'on est écrivain? Merci pour votre réponse. les deux roman précédant m'ont plu énormément, c'est d'ailleurs ce qui amène ma question ( Le Premier Jour et La Première Nuit).
Magali

Bonjour Magali,
C'est une partie très importante du travail, la documentation. En ce qui concerne les métiers, je fais des recherches en bibliothèque, je trouve des ouvrages thématiques et techniques, j'essaie de me documenter suffisamment pour ne pas faire perdre de temps, celui ou celle que je vais en suite déranger pour qu'il réponde à quelques questions.

Bonjour,
Tout d'abord merci pour l'ensemble de votre oeuvre, et pour chaque nouveau livre, que je lis toujours avec autant de plaisir. Merci d'avoir amené, par vos livres, ma soeur à lire ! Vous avez écrit beaucoup de romans fictifs, tels que "Et si c'était vrai", "Sept jours pour une éternité", "Le Premier jour"? Et au milieu de tout ça, vient s'ajouter les "Enfants de la liberté", un livre historique, à l'histoire quelque part déjà écrite. En quoi l'approche est-elle différente pour vous au moment d'écrire ces 2 types de livres ?
pandoradream

Bonjour
L'approche est très différente, dans la mesure où tous les personnages des "Enfants de la liberté" on existé, et qu'il me fallait être fidèle à ce qu'ils étaient. L'approche est différente parce que l'un des personnages "Jeannot" était mon père. Ce qui change beaucoup de choses. Mettre en scène son propre père, alors qu'il a l'âge de votre fils, comment dire, cela remue beaucoup de choses. Et puis, le rapport à la souffrance des personnages est très différent quand il ne s'agit plus de fiction.

Bonjour ! Je trouve cela dommage toutes les critiques littéraires négatives sur vos livres... D'ailleurs, comment les percevez-vous ? Je pense que ce qui compte, c'est le fait que les gens apprécient de vous lire, et c'est le cas, vu le nombre d'exemplaires vendus! Continuez comme ça, continuez à nous faire voyager :)
lenaaa

Bonjour Leena
Je ne fais pas très attention aux critiques parisiennes, c'est un milieu replié sur lui même, je n'ai jamais voulu appartenir à un milieu, comme disait Coluche,quand on est au milieu on ne voit plus rien de ce qui se passe à l'extérieur.
Merci à vous Leena

Bonjour Marc LEVY,
Je tenais à vous remercier pour vos romans, car vous m'avez réconcilié avec la lecture tous vos romans sont géniaux, un style unique, des recherches, un travail de profondeur à quand le prochain roman?
Petite question êtes vous marié?
nad26

Bonjour nad26
Merci beaucoup, je suis très touché. Oui, je suis marié.

Bonjour, Les relations amoureuses occupent une place majeure dans tous vos romans ou presque, est-ce un ingrédient indispensable lorsque vous écrivez ? Pensez-vous écrire un jour un roman autobiographique sur votre parcours ?  jc7447

Bonjour Jc 7447. Ce ne sont pas seulement les relations amoureuses mais les relations humaines, l'amitié, les relations filiales (mère-fille dans "Et si c'était vrai", père-fille dans toutes ces choses et mère-fils dans "Le Voleur d'ombre"), bref ce qui me passionne c'est de mettre mes personnages dans une situation où leur humanité est visible, où ils sont fragilisés.